11 mai 2017 / 14:38 / dans 4 mois

ENCADRE-La France s'engage, le "grand chantier" de Hollande

PARIS, 11 mai (Reuters) - A trois jours de son départ de l‘Elysée, François Hollande a consolidé jeudi l‘armature de “La France s‘engage”, fondation lancée il y a trois ans qu‘il souhaite continuer à présider après la fin de son quinquennat.

Le chef de l‘Etat sortant est allé visiter les futurs locaux de l‘organisation de promotion de projets innovants à la Station F, incubateur géant de start-ups en construction dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Après avoir visité le site aux côtés de son créateur, le dirigeant du groupe de télécommunications Iliad Xavier Niel, le chef de l‘Etat a rappelé les motivations à la source de ce projet bâti autour de l‘idée d‘engagement.

“Il y a des chantiers qui ne se réduisent pas à des infrastructures, à des bâtiments mais qui portent une ambition pour la France”, a-t-il déclaré dans le hall en travaux du gigantesque bâtiment qui abritait naguère la Halle Freyssinet, où François Hollande avait prononcé son premier discours de vainqueur de la primaire du PS en 2011.

“C‘est autour de la belle idée d‘engagement que je voulais que la France puisse trouver sa place”, a expliqué le président sortant, qui prendra officiellement les rênes de la fondation en septembre prochain.

Lors de son unique quinquennat, François Hollande a opté pour une démarche différente de prédécesseurs “bâtisseurs” comme François Mitterrand - initiateur du Grand Louvre, de l‘Opéra Bastille et de la Grande Bibliothèque - et Jacques Chirac - à l‘origine du musée du Quai Branly.

“La France s‘engage” aide des projets individuels de tous ordres dans des domaines variés - éducation, culture, écologie, santé, citoyenneté - par des conseils et des financements mixtes, publics et privés.

“J‘ai voulu que cette initiative puisse changer de portage”, a expliqué François Hollande. “Que ce ne soit plus l‘Etat seul mais des partenaires privés qui puissent investir avec des moyens financiers mais aussi des personnels formés à l‘accompagnement”.

Pour l‘heure, 30 millions d‘euros ont été engagés dans le projet : 16,5 millions provenant du privé, 8,5 millions de l‘Etat, le reste de mécènes.

De grands groupes comme Total, BNP Paribas , Andros et La Poste sont partenaires de la fondation. (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below