9 mai 2017 / 06:39 / dans 4 mois

Elliott saisit la justice pour évincer le président d'Akzo Nobel

AMSTERDAM, 9 mai (Reuters) - Le fonds spéculatif Elliott Advisors, qui exhorte Akzo Nobel à discuter avec son concurrent américain PPG Industries en vue d‘une fusion, a annoncé mardi avoir lancé une action en justice pour tenter d‘évincer le président du groupe néerlandais, Antony Burgmans.

Dans une lettre, Elliott estime que le rejet par Akzo de la troisième offre de PPG, d‘une valeur de 26,3 milliards d‘euros, constitue “une violation flagrante des obligations fiduciaires des organes dirigeants d‘Akzo Nobel et du droit des sociétés néerlandaises, et (...) un rejet hautain des principes reconnus de bonne gouvernance d‘entreprise”.

Elliott a déposé sa plainte auprès du tribunal de commerce d‘Amsterdam en demandant à un juge d‘ordonner la tenue d‘une assemblée générale extraordinaire (AGE) des actionnaires chargée de se prononcer sur l‘éviction éventuelle d‘Antony Burgmans en raison de son refus de négocier avec PPG.

Elliott Advisors, qui détient 3,25% du capital d‘Akzo Nobel, s‘est joint à des investisseurs institutionnels représentant plus de 10% de parts pour réclamer cette AGE.

Le droit néerlandais autorise une telle démarche, qu‘Akzo a balayée du revers de la main, en estimant qu‘elle serait contraire aux intérêts de la société et en réaffirmant son soutien à Antony Burgmans. (Toby Sterling; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below