5 mai 2017 / 09:38 / il y a 4 mois

Pas de nouvelle fissure sur le réacteur nucléaire belge Tihange 2

5 mai (Reuters) - L'agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) en Belgique a annoncé vendredi n'avoir trouvé aucun signe de nouvelle fissure dans les parois de la cuve du réacteur de Tihange 2, exploité par Electrabel, filiale belge du groupe français Engie.

"Sur base de ces résultats, l'AFCN n'a formulé aucune objection au sujet du redémarrage de Tihange 2, le réacteur redémarrera dans les prochains jours", écrit l'AFCN sur son site internet.

Cet organisme a autorisé fin 2015 le redémarrage de ce réacteur, dont il avait ordonné l'arrêt trois ans plus tôt après la découverte de signes de minuscules fissures dans la cuve.

Ces fissures avaient la forme de flocons d'hydrogène piégés dans les parois des cuves lors de la construction des réacteurs par une entreprise néerlandaise au début des années 1980.

L'AFCN a déclaré vendredi que des inspections réalisées ces dernières semaines n'avaient mis en évidence aucun signe de nouvelle fissure.

"L'analyse a révélé l'absence d'évolution des flocons d'hydrogène. Aucune nouvelle indication n'a été observée, tandis que la taille des indications existantes n'a pas augmenté", écrit l'agence. (Robert-Jan Bartunek; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below