4 mai 2017 / 07:37 / il y a 4 mois

RPT-Nokia cherche un repreneur pour ses câbles sous-marins-sces

(Répétition sans changement de notre dépêche diffusée mercredi soir)

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain

PARIS, 4 mai (Reuters) - L'équipementier finlandais Nokia prévoit de mettre en vente ses câbles sous-marins, un actif stratégique hérité du rachat de l'ex-fleuron français Alcatel bouclé l'an dernier, a-t-on appris auprès d'une source gouvernementale française et de deux sources syndicales.

Submarine Network Solutions (SNS), plus connu sous son ancienne appellation ASN (Alcatel Submarine Networks), est au coeur des flux de communications mondiaux et joue un rôle clef dans le dispositif des services de renseignement français.

Valorisée autour de 800 millions d'euros, SNS, qui emploie un millier de personnes principalement en France et en Angleterre, est spécialisé dans la production, l'installation et la maintenance des câbles sous-marins.

Sa cession pourrait constituer l'un des premiers dossiers sensibles à traiter pour celui qui sortira vainqueur du scrutin présidentiel de dimanche prochain.

Nokia, qui a mis la main sur cet actif dans le cadre du rachat de l'équipementier français Alcatel pour 15,6 milliards d'euros, a déclaré jusqu'à présent avoir engagé une revue stratégique sur cet actif.

"L’intention de Nokia de vendre ASN à terme a été exprimée à diverses reprises dans les discussions avec l’Etat et avec les acteurs concernés", a déclaré à Reuters une source gouvernementale française.

Selon cette source, l'équipementier télécoms est arrivé à la conclusion que cet actif ne faisait pas partie de son coeur de métier.

Deux sources syndicales ont dit à Reuters que la direction de Nokia en France avait fait part à des représentants du personnels de son intention de mettre en vente les câbles sous-marins.

Selon ces sources, Nokia a cependant précisé qu'il n'y avait pas d'urgence à conduire l'opération et que des repreneurs éventuels n'avaient pas encore été identifiés.

Des acteurs du secteur et des fonds d'investissement pourraient être intéressés, ont indiqué ces mêmes sources.

Comme l'a rapporté le magazine Challenge, le cabinet EY a été mandaté par le groupe finlandais pour conduire une revue stratégique de l'activité en vue de préparer une éventuelle cession.

Propriétaire de sept bateaux, la division possède un site de production à Calais (Pas-de-Calais) et à Greenwich en Grande-Bretagne, là où le premier câble transatlantique de l'histoire a été fabriqué en 1858.

Nokia n'a pas souhaité faire de commentaire sur ces informations. (Avec Jussi Rosendahl à Helsinki, édité par Matthieu Protard)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below