24 avril 2017 / 20:21 / dans 8 mois

Italie-Hausse des taxes pour réduire le déficit public en 2017

ROME, 24 avril (Reuters) - La gouvernement italien a présenté lundi son projet d‘augmentation des taxes sur le tabac et les jeux et de renforcement de la lutte contre la fraude à la TVA afin de réduire le déficit public, comme le lui a demandé l‘Union européenne.

Ces mesures d‘urgence, qui représentent un montant de 3,4 milliards d‘euros, soit 0,2 point de produit intérieur brut (PIB), ont été adoptées en conseil des ministres le 11 avril mais n‘ont été présentées que lundi.

Ce délai reflète les dissensions au sein de la coalition qui soutient le président du Conseil, Paolo Gentiloni, sur les moyens de financer la réduction de 3,4 milliards d‘euros du déficit public réclamée par l‘UE.

Le texte détaillant les mesures n‘a pas été présenté à la presse avant sa publication officielle. Les mesures à effet immédiat doivent toutefois être soumises au Parlement qui doit les examiner sous 60 jours.

Le déficit public italien rapporté au PIB est le plus élevé de la zone euro après celui de la Grèce et fait l‘objet d‘un bras de fer avec la Commission européenne depuis que Rome a présenté en septembre un projet de budget pour 2017 avec des objectifs moins ambitieux qu‘auparavant de réduction de la dette et du déficit publics.

Les mesures d‘urgence doivent permettre de ramener le déficit public à 2,1% du PIB cette année contre un objectif de 2,3% précédemment tandis qu‘il a été confirmé à 1,2% pour 2018.

L‘essentiel des économies proviendront cette année de la modification des règles d‘encaissement de la TVA, dont le gouvernement a dit qu‘elles permettront de réduire la fraude.

Les nouvelles prévisions économiques incluses dans le collectif budgétaire du 11 avril incluent une stabilisation du ratio d‘endettement public à 132,5% du PIB cette année après 132,6% en 2016 avant une baisse à 131,0 en 2018.

Le gouvernement a marginalement relevé sa prévision de croissance du PIB pour cette année à 1,1% contre 1,0% précédemment mais a abaissé celle de 2018 à 1,0% contre 1,3%. Il s‘attend à une croissance stable à 1,0% en 2019. (Gavin Jones; Marc Joanny pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below