24 avril 2017 / 04:10 / il y a 4 mois

Les laboratoires veulent une décision en juin sur le nouveau siège de l'EMA

FRANCFORT, 24 avril (Reuters) - Les groupes pharmaceutiques européens veulent qu'une décision sur le nouveau siège de l'Agence européenne des médicaments (EMA) soit prise dès le mois de juin, l'établissement devant quitter Londres après le vote des Britanniques en faveur de l'Union européenne.

La principale mission de l'EMA, qui emploie près de 900 personnes, est la protection et la promotion de la santé publique et animale à travers l'évaluation et la supervision des médicaments à usage humain et vétérinaire.

L'agence, la principale entité de l'Union européenne située en Grande-Bretagne, est basée à Londres depuis sa création en 1995.

Pas moins de 21 pays, dont la France, ont manifesté leur intérêt pour accueillir l'EMA.

Le nouveau siège de l'agence sera décidé par les chefs de l'Etat de l'Union européenne. Le prochain conseil européen réunissant ces derniers est prévu les 22 et 23 juin.

"Les délibérations du conseil concernant la future localisation de l'agence (...) doivent être soumises à une décision le plus vite possible, de préférence lors de sa réunion prévue en juin", déclare dans un communiqué l'EFPIA, le groupe de pression pharmaceutique qui compte notamment comme membres Pfizer, Novartis, Sanofi ou encore Roche.

Plus tôt dans le mois, Guido Rasi, directeur général de l'EMA, a également appelé de ses voeux une décision sur le futur siège de l'agence dès le mois de juin. (Ludwig Burger, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below