17 avril 2017 / 11:38 / il y a 4 mois

Chine-Le régulateur de l'assurance démis de ses fonctions

PEKIN, 17 avril (Reuters) - Le président de l'autorité chinoise de régulation de l'assurance, Xiang Junbo, a été démis de ses fonctions pour des infractions disciplinaires présumées, rapporte lundi l'agence Chine nouvelle.

La dépêche diffusée sur le site internet de l'agence ne comporte aucune autre précision.

Le 9 avril, l'autorité chinoise de lutte contre la corruption avait annoncé l'ouverture d'une enquête pour "infractions disciplinaires graves" contre Xiang, la plus importante personnalité financière visée à ce jour dans la campagne gouvernementale contre les mauvaises pratiques.

Xiang avait affirmé en février que la Commission chinoise de réglementation de l'assurance (CIRC), qu'il présidait, durcirait la lutte contre la spéculation et ne permettrait pas au secteur de l'assurance de devenir "un club de riches" ou un "repaire pour crocodiles de la finance."

Agé de 60 ans et ancien vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine, il avait gardé un siège au comité de politique monétaire de la banque centrale qui lui a également été retiré.

Il avait pris la présidence de l'instance de régulation de l'assurance fin 2011 après avoir été président du conseil d'administration d'Agricultural Bank of China , l'une des quatre grandes banques publiques chinoises.

Xiang est la plus importante personnalité financière impliquée dans une affaire présumée de détournement depuis Yao Gang, ex-vice-président de la Commission de régulation boursière mis en examen fin 2015 après un krach boursier.

Le président Xi Jinping a lancé la campagne contre la corruption peu après son accession au pouvoir à la fin 2012.

Le site internet du gouvernement central a publié dimanche un discours du Premier ministre Li Keqiang promettant la plus grande sévérité pour les "régulateurs individuels et cadres dirigeants d'entreprises qui ont détourné de l'argent (...) ou se sont rendus coupables de collusion avec des crocodiles de la finance".

Wang Yincheng, vice-président de la compagnie d'assurance publique People's Insurance Group of China, a été arrêté en février sur des soupçons de corruption.

Bureau de Pékin, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below