13 avril 2017 / 18:14 / dans 7 mois

France-Les non résidents détiennent moins de dette publique

PARIS, 13 avril (Reuters) - Les investisseurs étrangers ont réduit leur détention de dette à long terme de l‘Etat français à un plus bas niveau depuis plus de dix ans à l‘approche de l‘élection présidentielle, selon les données publiées jeudi par la Banque de France.

A fin 2016, leur taux de détention de dette publique française de long terme atteignait ainsi 56%, contre 59% un an plus tôt, soit un plus bas depuis 2005.

Parallèlement, la part des non-résidents dans les actions cotées émises par des sociétés françaises est restée stable à 39% l‘an passé.

Au total, le taux de détention par les investisseurs étrangers des titres émis par les résidents français (hors actions non cotées) est revenu en 2016 à 51% contre 53% en 2015.

Toujours selon la banque de France, 58% des titres de dette émis par les entreprises françaises sont détenus par des non-résidents, le pourcentage étant de 52% pour les banques.

Le communiqué de la Banque de France bit.ly/2oryRry (Yann Le Guernigou, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below