13 avril 2017 / 09:28 / dans 8 mois

L'AIE voit le marché mondial du pétrole proche de l'équilibre

LONDRES, 13 avril (Reuters) - Le marché mondial du pétrole est proche de l‘équilibre, après avoir été excédentaire pendant près trois ans, les réductions des principaux pays producteurs compensant la baisse à long terme de la demande des pays riches, a annoncé jeudi l‘Agence internationale de l‘Energie (AIE).

Les stocks de pétrole des pays de l‘OCDE (Organisation de coopération et développement économique) ont baissé de 17,2 millions de barils en mars, ce qui au final donne une hausse de 38,5 millions de barils, soit 425.000 barils par jour (bpj), au premier trimestre 2017.

“Le solde net montre que les stocks mondiaux doivent avoir augmenté marginalement au premier trimestre (...)”, a-t-elle indiqué.

“On peut avancer avec confiance que le marché est déjà très proche de l‘équilibre et cela deviendra plus clair au fur et à mesure que les données seront disponibles. Le second semestre sera intéressant.”

Les stocks de l‘OCDE ont baissé de 8,1 millions de barils en février à 3,055 milliards de barils, soit 300 millions de plus que la moyenne sur cinq ans, a ajouté l‘AIE.

L‘AIE a réduit de 40.000 bpj sa prévision de la croissance de la demande mondiale en 2017 à 1,32 million de bpj. Elle a prévenu que cette anticipation pourrait optimiste en raison d‘un ralentissement de la consommation aux Etats-Unis et dans les pays asiatiques développés comme l‘Australie, le Japon et la Corée du Sud.

Côté production, l‘AIE a relevé une baisse de 755.000 bpj au niveau mondial en mars à 95,98 millions de bpj, l‘Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole) et 11 pays non membres du cartel étant convenus en décembre d‘une réduction de leur production cumulée de près de 1,8 million de bpj.

L‘Opep a respecté son engagement en mars, avec un “solide” taux de conformité de 99%.

Les pays non membres du cartel, dont la Russie et l‘Oman, ont porté leur taux de conformité à 64% en mars, contre 38% en février.

L‘AIE estime que les pays non-Opep devraient augmenter leur production de 485.000 bpj en 2017, un chiffre revu à la hausse en raison de la progression du pétrole de schiste aux Etats-Unis. L‘AIE avait annoncé une hausse de 400.000 bpj anticipé lors de sa prévision précédente. (Amanda Cooper; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below