12 avril 2017 / 09:36 / dans 5 mois

MARCHÉS-Les Bourses et les devises émergentes amorcent un rebond

* Les performances des devises émergentes: tmsnrt.rs/2e7eoml

* Les performances des places boursières émergentes: tmsnrt.rs/2dZbdP5

LONDRES, 12 avril (Reuters) - Les marchés actions des pays émergents sont orientés à la hausse mercredi après avoir subi leur plus longue série de baisses depuis le début de l‘année, trouvant dans le repli des rendements obligataires américains un motif de rebond capable de faire oublier au moins pour un temps les préoccupations géopolitiques.

L‘indice MSCI des marchés émergents gagne 0,62% vers 09h15 GMT, après quatre séances consécutives dans le rouge qui lui ont perdre plus de 1,5%.

Ce mouvement de repli s‘expliquait principalement par le regain de tension entre l‘Occident et la Russie lié à la situation en Syrie, aux menaces d‘escalade militaire dans la péninsule coréenne et à l‘approche des élections françaises, trois dossiers qui ont alimenté l‘aversion au risque sur l‘ensemble des marchés depuis une semaine.

Confirmant l‘inversion de tendance, le won sud-coréen est orienté à la hausse mercredi après six séances de repli.

La livre turque évolue de son côté au plus haut depuis une semaine en dépit de l‘incertitude électorale en Turquie à quatre jours du référendum constitutionnel, tout comme le rand sud-africain, affecté ces derniers jours par les dégradations de la note souveraine du pays.

“Alors que les gros titres suggèrent un climat d‘aversion au risque, on ne constate pas l‘aversion au risque habituelle sur le marché des changes”, notent les analystes d‘ING en soulignant la capacité de résistance des devises émergentes.

“La faiblesse du dollar lié à la baisse des rendements des Treasuries, qui compense partiellement les inquiétudes géopolitiques, semble un moteur tout aussi important des marchés de devises.”

Les investisseurs ont aussi pris acte de l‘amélioration de la conjoncture économique et des résultats des entreprises dans les pays émergents. Mardi, l‘Institute of International Finance (IIF) a ainsi déclaré estimer à 4,5% la croissance des économies émergentes au premier trimestre, un chiffre supérieur à sa prévision initiale.

Sujata Rao; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below