10 avril 2017 / 13:12 / il y a 4 mois

BOURSE-Les actions russes ont effacé tous les gains liés à Trump

MOSCOU, 10 avril (Reuters) - La Bourse de Moscou cède autour de 2% lundi sur fond de tension entre la Russie les Etats-Unis autour du conflit syrien et elle a désormais effacé la quasi-totalité des gains engrangés depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre dernier.

L'indice Micex cède 1,97% vers 12h50 GMT et s'achemine vers sa plus mauvaise séance depuis janvier 2016.

Presque toutes les valeurs qui le composent sont dans le rouge, les plus fortes baisses étant pour l'électricien Rushydro (-4,9%) et la compagnie aérienne Aeroflot (-4,3%).

Sberbank perd 3,6% et la compagnie pétrolière Rosneft cède 2,99% malgré la progression des cours du brut.

La chute de lundi efface du Micex l'équivalent de 13 milliards d'euros de valorisation.

Les actions russes ont gagné 18% entre l'élection de Donald Trump et le 31 décembre, portées notamment par des espoirs d'un allègement des sanctions imposées à la Russie ces dernières années en raison de son rôle dans le conflit ukrainien.

Le marché moscovite est reparti à la baisse dès le 3 janvier, avant même l'investiture du nouveau président américain, et le Micex a désormais perdu 11,31% depuis le début de l'année.

Il a souffert ces derniers jours de la vive tension entre la Russie, alliée de Bachar al Assad, et les Etats-Unis après les frappes militaires américaines contre une base de l'armée syrienne dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, sera mardi et mercredi à Moscou pour une visite qui s'annonce particulièrement délicate.

"Les déclarations de Tillerson et des responsables russes devraient donner le ton au marché", écrivent dans une note les analystes de Rabobank. "La tension entre les Etats-Unis est relativement forte en ce moment, ce qui fait du rouble russe l'une des devises émergentes les plus fragiles."

Après avoir touché mercredi dernier un pic de deux ans le rouble est reparti à la baisse face au dollar, la tension sur le dossier syrien faisant perdre aux investisseurs l'espoir d'une levée des sanctions imposées à la Russie, d'autant que le Times a rapporté que la Grande-Bretagne souhaitait de nouvelles sanctions si Moscou continue de soutenir le régime syrien.

Anna Pruchnik; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below