9 avril 2017 / 11:40 / dans 5 mois

POINT HEBDO-Wall St attend une hausse à 2 chiffres des résultats du T1

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 9 avril (Reuters) - Wall Street va se mettre à l‘heure des résultats d‘entreprise trimestriels, bien partis pour une croissance à deux chiffres inédite depuis 2014 et qui serait la bienvenue pour justifier des valorisations élevées, comme en témoigne un PER (rapport cours-bénéfice) de l‘indice S&P-500 au plus haut depuis 2004.

Les statistiques du premier trimestre laissent penser que la conjoncture économique mondiale s‘améliore, une bonne nouvelle pour les sociétés composant l‘indice S&P-500 dont près de la moitié du chiffre d‘affaires est réalisée à l‘étranger.

Les actions des grandes entreprises américaines ont ainsi réalisé quelques-unes des plus fortes performances de ces dernières semaines.

“Le fait qu‘on observe une certaine stabilisation de la communauté internationale est de bon augure pour les multinationales et pour les résultats du premier trimestre”, dit Terry Sandven (Bank Wealth Management).

“De plus, le dollar ne s‘est pas autant apprécié que beaucoup ne l‘anticipaient il y a un trimestre; de ce point de vue, les multinationales ont pu bénéficier d‘un bon coup de pouce”.

Le Fonds monétaire international (FMI) anticipe une accélération de l‘économie mondiale cette année et la suivante, surtout dans les pays en développement.

En outre, l‘activité du secteur privé dans la zone euro a accéléré à la fin du premier trimestre au point de connaître sa plus forte progression en près de six ans pour répondre à l‘essor de la demande malgré des prix en hausse.

Certains investisseurs ne versent pas dans l‘euphorie pour autant, faisant valoir que toutes ces bonnes nouvelles sont déjà prises en compte et ne sont donc plus en soi des stimulants pour l‘avenir.

La “saison” des résultats de sociétés trimestriels sera lancée la semaine prochaine, avec les banques en particulier. Le secteur financier aurait, croit-on, dégagé une croissance des bénéfices de 15,4% au premier trimestre, n‘étant surpassé que par celui de l‘énergie.

Ce dernier avait subi l‘essentiel des pertes qui avaient installé une déprime des résultats de sociétés jusqu‘au deuxième trimestre de l‘an dernier. On attend pour lui une progression des résultats de rien moins que 600%.

Pour l‘ensemble du S&P-500, la hausse des bénéfices est projetée à 10,1%, un premier pourcentage de plus de 10% depuis le troisième trimestre 2014, selon des données de Thomson Reuters. Hors énergie, cette hausse serait ramenée à 6,1%.

La croissance des chiffres d‘affaires est anticipée à 7%, la plus marquée depuis 2011, ce qui exercerait un bon effet d‘amortissement des hausses salariales et autres charges, de l‘avis de stratèges.

“On voit que le chiffre d‘affaires contribue bien plus à la croissance du résultat”, résume Patrick Palfrey (RBC Capital Markets).

De bonnes performances sont attendues aussi pour les valeurs high tech et pour celles des matières premières.

Wilfrid Exbrayat pour le service français,

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below