24 février 2017 / 07:11 / il y a 6 mois

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

PARIS/LONDRES, 24 février (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note quasiment stable vendredi à l'ouverture, dans un contexte alourdi par l'incertitude persistante sur la politique économique de Donald Trump et l'évolution politique en Europe.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait perdre 0,1% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,2% et le FTSE à Londres 0,1%.

La Bourse de Tokyo a terminé en repli de 0,45%, ayant effacé une partie de ses pertes accusées en début de session, à la faveur d'un accès de faiblesse du yen par rapport au dollar, favorable aux nombreuses valeurs exportatrices.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) perd 0,5%, les marchés asiatiques étant également affaiblis par une soudaine chute des cours du cuivre et d'autres matières premières cette semaineet par des commentaires jugés peu rassurants des dirigeants américains sur le marché des changes et l'impact de la baisse des impôts sur la croissance.

Donald Trump a qualifié la Chine de "grand champion" de la manipulation des changes dans une interview à Reuters jeudi et le nouveau secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, a dit que les baisses d'impôts aux Etats-Unis auraient un impact limité sur la croissance cette année.

Wall Street a fini sur une note irrégulière jeudi mais la bonne tenue des compartiments de l'énergie et de la santé a permis au Dow Jones de signer une dixième clôture record d'affilée, une série inédite depuis janvier 1987.

Sur le marché des changes, le dollar a repris un peu de terrain après être tombé à un creux de deux semaines face au yen . Le billet vert devrait afficher un repli sur la semaine à la suite de "minutes" de la réunion de la Réserve fédérale, publiées mercredi, ayant montré une position plus accommodante que prévu des responsables de la politique monétaire américaine, qui ont jugé qu'il pourrait être approprié de relever les taux d'intérêt "assez vite".

Sur le marché du pétrole, le Brent conserve ses gains et devrait être en hausse de 2% sur la semaine, soutenu par une augmentation des stocks moins rapide que prévu aux Etats-Unis et les signes que l'Opep continue à respecter son accord de réduction de la production.

Côté matières premières, le cuivre reprend des couleurs après sa soudaine chute en Asie face à l'inquiétude sur la demande chinoise et à un rebond du dollar. L'or reste près du pic de trois mois et demi atteint la veille.

VALEURS À SUIVRE

* VIVENDI table sur un rebond de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel cette année après un exercice 2016 plombé par les difficultés de sa filiale de télévision Canal+ en France, qui a perdu un demi-million d'abonnés.

* SAINT GOBAIN est confiant dans sa capacité à pouvoir répercuter cette année dans ses prix la hausse attendue des coûts de l'énergie et des matières premières et vise en 2017 une nouvelle progression de son résultat d'exploitation à structure et taux de change comparable.

* SAFRAN a défendu le bien-fondé et les termes de son projet de rachat de ZODIAC AEROSPACE : son président Ross McInnes a répondu jeudi par écrit au fonds spéculatif TCI en l'accusant de mener une "campagne publique de dénigrement" en menant la charge contre ce rapprochement. Le groupe a annoncé vendredi avant-bourse qu'il prévoyait d'investir cette année quelque 850 millions d'euros pour soutenir la montée en cadence de production du nouveau moteur LEAP et vise en 2017 un résultat opérationnel courant en hausse de 5,4%.

* INGENICO a estimé jeudi que ses perspectives 2020 présentées en mars dernier s'avéraient désormais "ambitieuses" après avoir manqué en 2016 son objectif de marge, prévue seulement en légère amélioration cette année.

* GECINA s'attend en 2017 à une baisse de son résultat récurrent net du fait de cessions et de restructurations dans son portefeuille immobilier mais table sur un retour de la croissance sur la période 2018-2021.

* Le chimiste belge SOLVAY s'attend à une croissance de son bénéfice brut d'environ 5% cette année ("mid-single digit") après avoir fait état vendredi d'une marge record de 21% en 2016, en hausse de deux points.

* UNICREDIT a annoncé jeudi que son augmentation de capital de 13 milliards d'euros avait été souscrite pratiquement en totalité, un signe fort pour la stratégie de redressement voulue par son administrateur délégué Jean-Pierre Mustier.

* BASF. Le géant allemand de la chimie s'attend à renouer avec la croissance du bénéfice cette année après avoir profité au quatrième trimestre de la hausse des prix dans le domaine de pétrochimie.

* SIKA a annoncé vendredi une hausse de 21,8% de son bénéfice net en 2016, ce qui l'amène à proposer une augmentation de 31% de son dividende au titre de cet exercice.

* Tableau des principaux marchés mondiaux : (Avec Hideyuki Sano à Tokyo, Juliette Rouillon pour le service français, édité par)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below