23 février 2017 / 05:07 / il y a 6 mois

Emploi-Trump cherche conseil auprès d'entreprises qui délocalisent

WASHINGTON, 23 février (Reuters) - Le président américain Donald Trump, qui s'est engagé à faire revenir des emplois manufacturiers aux Etats-Unis, va demander conseil ce jeudi en matière de créations de postes auprès au moins cinq entreprises qui délocalisent leur production à l'étranger, supprimant au passage des milliers de postes.

Caterpillar, United Technologies, Dana , 3M et General Electric transfèrent des activités de fabrication au Mexique, en Chine, en Inde et dans d'autres pays, selon un examen mené par Reuters de données du département du Travail.

Des dirigeants de ces cinq entreprises font partie d'un groupe plus large qui doit rencontrer Donald Trump dans la journée pour discuter des manières d'aider le président américain à tenir sa promesse d'une hausse des emplois manufacturiers, souligne la Maison blanche.

Quelque 2.300 salariés américains de ces cinq entreprises devraient perdre leur emploi au cours des deux prochaines années du fait de la délocalisation d'activités, selon les données du département du Travail.

Les entreprises ont confirmé à Reuters ces projets de suppressions de postes.

Ces postes voués à disparaître ne représentent qu'une partie infime des centaines de milliers de personnes employées par les entreprises qui participent à la réunion avec Donald Trump.

General Electric emploie ainsi 125.000 personnes aux Etats-Unis, selon des documents financiers.

Au cours de sa campagne électorale, Donald Trump a décrit la mondialisation comme un phénomène qui a enrichi des pays à bas salaires au détriment des Etats-Unis. Il a ainsi menacé d'imposer des taxes aux entreprises qui délocalisent des emplois américains.

Donald Trump veut que les dirigeants d'entreprise lui expliquent "pourquoi ils délocalisent", a précisé un conseiller à la Maison blanche.

L'économie américaine perdu six millions d'emplois manufacturiers entre 2000 et 2010, soit un tiers du total, pour partie en raison des délocalisations. Mais, depuis, le secteur a créé 900.000 postes, selon le Bureau américain des statistiques du travail. (Andy Sullivan, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below