21 février 2017 / 18:37 / il y a 6 mois

Williams (Fed) juge le risque plus élevé avec des taux bas

SAN FRANCISCO, 21 février (Reuters) - Le président de la Réserve fédérale de San Francisco, John Williams, a averti mardi que la baisse des taux d'intérêt dans le monde constatée depuis la crise financière devrait se prolonger et compliquer la tâche des banques centrales.

"Les banques centrales ont plus de difficultés à stabiliser leurs économies face aux chocs négatifs lorsque les taux d'intérêt sont près de leurs limites inférieures", a-t-il dit dans une lettre. "De plus, dans un monde où les taux d'intérêt sont très faibles de façon persistante, les risques pour la stabilité financière peuvent être plus grands qu'avant."

La faiblesse des taux d'intérêt dits "naturels" signifie que les banques centrales ont moins de marge de manoeuvre pour les abaisser en cas de choc négatif ou de récession.

Cela les forcera à recourir à des politiques alternatives telles que les rachats d'actifs qui, il y a encore dix ans, étaient considérées comme exceptionnelles, a-t-il ajouté.

"Ce qui a été perçu comme des politiques 'extraordinaires' — tels que les taux zéro ou négatifs, le pilotage des anticipations ("forward guidance") et la politique d'expansion du bilan — devraient devenir la norme pour les banques centrales qui s'efforcent d'atteindre leurs objectifs macroéconomiques." (Ann Saphir, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below