17 février 2017 / 20:32 / il y a 7 mois

Softbank prêt à céder le contrôle de Sprint pour attirer T-Mobile-sces

NEW YORK, 17 février (Reuters) - L‘opérateur télécoms japonais Softbank est prêt à abandonner le contrôle de sa filiale américaine Sprint à T-Mobile US, filiale américaine de Deutsche Telekom en vue d‘arriver à une fusion entre les deux opérateurs mobiles, ont dit des sources proches du dossier.

Softbank n‘est pas encore entré en contact avec Deutsche Telekom pour discuter d‘une telle transaction parce que les autorités américaines de régulation du secteur, la Federal Communications Commission (FCC), ont imposé des règles strictes empêchant toute collusion entre rivaux pendant la procédure d‘enchères de fréquences, actuellement en cours.

Une fois que cette procédure sera terminée, fin avril, les deux parties ont prévu d‘entamer les négociations, ont poursuivi les sources.

A un peu plus d‘une demi-heure de la clôture de Wall Street, l‘action T-Mobile US gagnait 5,5% et le titre Sprint 3,9%, tirant vers le haut l‘indice S&P du secteur des télécoms (+0,90%) alors que le S&P 500 fait du surplace (-0,02%).

Il y a deux ans et demi, Softbank avait mis un terme à des pourparlers en vue d‘acquérir T-Mobile US au nom de Sprint en vue de l‘opposition des autorités de la concurrence aux Etats-Unis.

Tim Hoettges, président du directoire de Deutsche Telekom, a dit ces derniers mois que le groupe allemand n‘avait plus l‘intention de se séparer de sa filiale américaine, ce qui a conduit Softbank à imaginer d‘autres stratégies pour quand même rapprocher Sprint et T-Mobile.

Le groupe japonais, qui détient quelque 83% de Sprint, a été frustré par son incapacité de croître de manière significative aux Etats-Unis, où le marché de la téléphonie mobile est dominé par les géants que sont Verizon Communications et AT&T .

Aux yeux des investisseurs, une fusion entre Sprint, le numéro trois du secteur aux Etats-Unis, avec T-Mobile, le numéro quatre, serait pertinent au moment où l‘on approche de l‘avènement de la technologie mobile de cinquième génération.

Les opérateurs devront dépenser des milliards de dollars pour mettre leurs réseaux à la norme 5G, qui promet des vitesses de transmission de données de 10 à 100 fois supérieures à ce qu‘elle sont aujourd‘hui.

Même si Softbank n‘exclut aucune option, le groupe japonais est désormais prêt à abandonner le contrôle de Sprint et à conserver une part minoritaire dans une éventuelle nouvelle entité formée avec T-Mobile US, ont dit les sources.

Softbank, Sprint, Deutsche Telekom et T-Mobile US ont refusé de commenter l‘information.

Avec l‘avènement de la 5G, Deutsche Telekom pourrait recevoir d‘autres offres pour T-Mobile, notamment de la part de DISH Network ou de Comcast. Sprint pourrait également être une cible, ont encore dit les sources.

DISH a refusé de commenter et personne n‘était disponible dans l‘immédiat chez Comcast pour réagir. (Liana B.Baker, avec la contribution de Sophie Sassard à Londres, de Harro Ten Wolde et d‘Arno Schuetze à Francfort et de Anjali Athalavey à New York, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below