16 février 2017 / 20:18 / dans 9 mois

Les chaussettes Kindy placées en procédure de sauvegarde

PARIS, 16 février (Reuters) - Le groupe Kindy a été placé le 15 février en procédure de sauvegarde pour une période de six mois par le tribunal de commerce de Beauvais, a annoncé jeudi le groupe en difficulté.

“Malgré de nombreuses marques d‘intérêt, le groupe n‘a pu trouver l‘adossement financier ou industriel nécessaire pour mener son redéploiement”, a-t-il indiqué dans un communiqué.

A brève échéance, les autres filiales du groupe Kindy, dont les deux principales filiales opérationnelles qui ne peuvent faire face à l‘ensemble de leurs dettes opérationnelles (fournisseurs, dettes fiscales et sociales) seront placées en redressement judiciaire.

Ses ventes ont reculé de 16% à 32,3 millions d‘euros au cours de l‘exercice décalé 2015-2016 clos fin juin.

Au premier semestre clos le 31 décembre de l‘exercice 2016-2017, elles ont reculé de 6,6%, selon les comptes non audités du groupe.

La trésorerie s‘établissait à 1,8 million d‘euros et les emprunts et dettes financières court terme à 2,5 millions.

Créé en 1863, le groupe est connu pour sa marque de chaussettes Kindy créée en 1966. Il fabrique aussi des chaussures pour enfant sous ses marques GBB et Achile et sous licence pour Catimini et IKKS.

Le tribunal a mandaté le cabinet FHB comme administrateur judiciaire. (Pascale Denis, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below