16 février 2017 / 15:12 / il y a 6 mois

La BCE prête à modifier son dispositif de prêt de titres

par Francesco Canepa

FRANCFORT, 16 février (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) est prête à apporter de nouvelles modifications à son dispositif de prêts de titres obligataires après qu'une pénurie de collatéral a menacé de perturber le fonctionnement des marchés financiers à la fin de l'année dernière, montrent les minutes du Conseil des gouverneurs du 19 janvier publiées jeudi.

La pire pénurie d'obligations d'Etat allemandes et françaises constatée jusqu'à présent et intervenue juste avant le Nouvel An a obligé des intervenants à payer des taux record pour emprunter ce type de papiers et les utiliser comme collatéral en garantie de positions de trading.

La BCE et les autres banques centrales de la zone euro prêtent une partie de 1.300 milliards d'euros de dettes souveraines qu'elles ont acquises depuis le printemps 2015.

Depuis le mois de décembre, certaines d'entre elles ont accepté des liquidités comme collatéral pour le prêt de ces titres.

Mais ces efforts ont été insuffisants, en particulier à la fin de l'année, lorsque le marché s'assèche car les banques sont réticentes à prendre des risques avant la clôture de leur exercice.

"Dans ce contexte, le Conseil des gouverneurs devrait surveiller étroitement les développements de marché et l'utilisation des facilités d'emprunt (de titres), et se montrer prêt à faire de nouvelles adaptations si nécessaire", est-il écrit dans le document.

Les achats massifs de la BCE, le renforcement des exigences en matière de collatéral et des règles plus strictes sur les transactions réalisées par les banques ont contribué à la pénurie de titres de dettes souveraines.

A un peu plus d'un mois de la fin du premier trimestre, l'International Capital Market Association a appelé cette semaine la BCE à apporter de nouvelles améliorations à son dispositif de prêt de titres.

L'ICMA a en particulier souhaité une centralisation du dispositif à la BCE elle-même alors qu'il est actuellement largement décentralisé auprès des banques centrales nationales. (Marc Joanny pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below