16 février 2017 / 05:01 / il y a 9 mois

RPT-Cinquième record de suite pour le Dow et le S&P 500

* Le Dow Jones a terminé en hausse de 0,52%, le S&P 500 a pris 0,50% et le Nasdaq a gagné 0,64%

* Cinquième record de clôture de suite pour le Dow et le S&P, septième pour le Nasdaq

* Le S&P 500 enchaîne une septième de suite, du jamais vu depuis 2013 (Répétition sans changement d‘une dépêche initialement publiée mercredi)

par Noel Randewich

NEW YORK, 16 février (Reuters) - La Bourse de New York a fini sur de nouveaux records mercredi, portée à la fois par des déclarations du président américain Donald Trump réitérant sa promesse de baisse des impôts et par des indicateurs macro-économiques meilleurs que prévu.

L‘indice Dow Jones a gagné 0,52%, soit 107,45 points, à 20.611,86. Le S&P-500, plus large, a pris 11,67 points, soit 0,50%, à 2.349,25. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 36,87 points (+0,64%) à 5.819,44.

Les deux premiers indices enchaînent un cinquième record de clôture de suite, la série étant même de sept pour le Nasdaq. Par ailleurs, le S&P 500 affiche désormais sept séances de hausse de suite, du jamais vu depuis septembre 2013.

Donald Trump, lors d‘une réunion avec les dirigeants des distributeurs américains, a déclaré qu‘il abaisserait les impôts de manière substantielle et qu‘il simplifierait le code fiscal, faisant ainsi echo à des propos similaires tenus jeudi, qui avaient alors relancé l’“effet Trump” sur les marchés actions.

Bon nombre de statistiques publiées dans la journée ont confirmé la bonne santé de l‘économie américaine, ce qui devrait conforter la Réserve fédérale de poursuivre la remontée des taux d‘intérêt cette année.

Toute perspective d‘une augmentation du loyer de l‘argent profite aux banques, ce qui explique la hausse de 0,74% de l‘indice S&P regroupant les valeurs financières, deuxième plus forte progression du jour derrière les pharmaceutiques (+1,17%).

Du côté des baisses, le compartiment pétrolier a perdu 0,35% dans le sillage du léger recul des cours du brut, accusant le deuxième repli le plus marqué derrière les “utilities” (-0,39%).

FORTE HAUSSE DU TITRE PROCTER & GAMBLE

Les cours du pétrole ont surtout pâti de l‘annonce d‘une augmentation beaucoup plus marquée que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis. Ils n‘ont pas profité du repli de 0,2% du dollar face à un panier de devises internationales, le billet vert ayant subi un mouvement de prises de bénéfices après 10 séances de gains de suite.

Sur le marché obligataire, le prix des emprunts du Trésor ont reculé, comme souvent après la publication de statistiques supérieures aux attentes.

L‘activité manufacturière dans la région de New York s‘accélérait nettement en février, à un rythme bien plus soutenu que prévu, montre l‘enquête publiée par l‘antenne régionale de la Réserve fédérale. L‘indice “Empire State” est ressorti à 18,7, au plus haut depuis septembre 2014, contre 6,5 confirmé en janvier.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont connu en janvier leur plus forte hausse en près de quatre ans, ce qui pourrait être le signe d‘un renforcement des pressions inflationnistes, montrent les statistiques publiées par le département du Travail.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu en janvier, grâce notamment à l‘achat de produits électroniques, ce qui suggère que la demande des ménages soutiendra la croissance économique au premier trimestre.

Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, a répété devant la commission des services financiers de la Chambre des Représentants que la Fed était prête à relever les taux d‘intérêt lors de l‘une de ses réunions à venir.,

“Si Janet Yellen avait dit la même chose il y a un an, les intervenants de marché auraient paniqué parce que les fondamentaux étaient mal assurés. Maintenant, si la Fed relève ses taux, cela ne va inquiéter personne parce que tout le monde pensent que les fondamentaux sont bons”, a déclaré Brad McMillan, chargé des investissements chez Commonwealth Financial Network.

Du côté des valeurs individuelles, le titre Procter & Gamble a bondi de 3,71% à 91,12 dollars, soit un pic de quelque deux ans, après que le fonds activiste Trian Fund Management a une participation de 3,5 milliards de dollars dans le géant des produits de consommation courante.

Les titres des compagnies aériennes American Airlines , Delta Air Lines, Southwest Airlines et United Continental ont gagné entre 2,1% et 3,6% après que Berkshire Hathaway, la holding de Warren Buffett, a annoncé avoir investi massivement dans les transporteurs.

Quelque sept milliards d‘actions ont changé de mains au cours de la séance, contre un moyenne quotidienne de 6,8 milliards sur les 20 dernières sessions. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below