14 février 2017 / 13:30 / il y a 6 mois

L'Otan juge encore insuffisant l'effort de défense en Europe

BRUXELLES/LONDRES, 14 février (Reuters) - Les pays européens de l'Otan et le Canada ont augmenté leurs dépenses de défense de 3,8% l'an dernier, soit de 10 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros), a annoncé mardi le secrétaire général de l'organisation, mais la plupart des membres de l'alliance sont encore loin de consacrer à la défense autant que le souhaiterait Washington.

L'annexion de la Crimée par la Russie en 2014 a donné un nouvel élan à l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord après des années de réduction des budgets militaires.

Mais dans un rapport publié mardi, l'Institut international des études stratégiques (IISS) note que parmi les pays européens de l'Otan, seules la Grèce et l'Estonie ont consacré l'an dernier à leur défense 2% de leur produit intérieur brut (PIB), soit l'objectif fixé par l'organisation.

En 2015, la Pologne et la Grande-Bretagne avaient elles aussi atteint ce seuil.

La faiblesse relative des budgets de défense en Europe est régulièrement critiquée par les Etats-Unis, qui assurent à eux seuls 70% des ressources de l'alliance, et le nouveau président américain, Donald Trump, affiche sa volonté de corriger une situation qu'il juge "très injuste".

"Nous sommes en train de faire un pas important en avant mais nous avons beaucoup de chemin à faire (...), ce n'est pas suffisant", a dit le secrétaire général, Jens Stoltenberg, lors d'une conférence de presse à la veille d'une visite à Bruxelles du secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis.

Il a précisé que Donald Trump avait souligné la nécessité d'une augmentation des dépenses de défense lors de leurs deux premières conversations téléphoniques.

Jens Stoltenberg a précisé que la Lettonie et la Lituanie étaient en passe d'atteindre le seuil des 2% et que la Roumanie s'en rapprochait.

L'Allemagne doit quant à elle augmenter ses dépenses de défense de deux milliards d'euros cette année. En France, le budget de la défense, qui a été augmenté de 600 millions d'euros en 2016 pour être porté à 32 milliards, augmentera encore de 700 millions d'euros en 2017

L'IISS, de son côté, souligne que la Grande-Bretagne a légèrement réduit la part de son PIB consacrée à la défense, à 1,98% en 2016. Un constat contesté par le gouvernement britannique qui explique que les chiffres de l'IISS, convertis en dollars, sont affectés par l'évolution des taux de change.

"Les chiffres de l'Otan elle-même montrent que le Royaume-Uni consacre plus de 2% de son PIB à la défense", a dit un porte-parole du ministère britannique de la Défense dans un communiqué.

Les statistiques annuelles détaillées de l'Otan doivent être publiées le mois prochain.

Robin Emmott et Kylie MacLellan; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below