13 février 2017 / 15:11 / il y a 6 mois

L'agence de notation DBRS avertit sur le débat autour de l'euro en France

LONDRES, 13 février (Reuters) - Les propositions de Marine Le Pen visant à négocier une procédure permettant aux pays qui le souhaitent de quitter la zone euro pourraient avoir des implications pour la note de la dette française et celles d'autres Etats, a averti lundi l'agence de notation DBRS.

"Même si un tel dialogue ne donnait pas de résultat, le fait d'ouvrir des discussions sur un sujet aussi sensible pourrait encourager les investisseurs et déposants à sortir des euros du pays ou de tout autre pays jugé susceptible de quitter l'union monétaire", explique l'agence canadienne dans une note.

"Cette évolution pourrait avoir des implications pour la note de la dette souveraine française et possiblement pour les notes d'autres pays", ajoute-t-elle.

DBRS est la plus petite des quatre grandes agences mondiales de notation mais ses notes du Portugal et de l'Italie sont cruciales car elles permettent aux obligations souveraines du premier d'être éligibles au programme de rachat d'actifs de la Banque centrale européenne et aux banques de la seconde de se financer à bon compte auprès de la BCE.

La France est notée triple-A par DBRS depuis 2011. (John Geddie, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below