16 novembre 2016 / 07:12 / il y a un an

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

PARIS/LONDRES, 16 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes s‘annoncent en hausse mercredi à l‘ouverture, après un quatrième record consécutif du Dow Jones et le rebond des technologiques à Wall Street la veille, tandis que les rendements obligataires et le dollar marquent une pause après leur rally déclenché par les espoirs de relance suscités par Donald Trump.

Les investisseurs espèrent que le programme annoncé par le président élu de baisse d‘impôts, de dépenses d‘infrastructure et de mesures protectionnistes relancera la croissance et l‘inflation et entraînera une hausse des taux.

D‘après les premières indications disponibles, l‘indice CAC 40 parisien , le Dax à Francfort et le FTSE à Londres pourraient tous trois gagner jusqu‘à 1% à l‘ouverture, après des gains compris entre 0,4 à 0,6% mardi.

“Les marchés marquent une petite pause pour le moment. Mais les investisseurs veulent continuer sur la même voie”, dit Yoshinori Shigemi, responsable de la stratégie mondiale chez JPMorgan Asset Management à Tokyo.

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 1,10%, à son meilleur niveau depuis neuf mois et demi, dopée par une baisse du yen et la hausse des rendements des obligations japonaises qui a soutenu les valeurs bancaires.

L‘indice MSCI regroupant les valeurs d‘Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 0,6%, en rebond par rapport à un plus bas de quatre mois touché la veille. De même, l‘indice MSCI des marchés émergents < .MSCIEF>, qui a perdu 7% au cours des quatre dernières séances, reprend 0,7%.

Wall Street a terminé en hausse mardi, avec un Dow Jones à un niveau record, portée par le retour en grâce des valeurs technologiques, à nouveau recherchées après leur coup de bambou post-électoral, et par les valeurs de l‘énergie, dopées par une vive hausse des cours pétroliers de l‘ordre de 6%.

Sur le marché des changes, le dollar se tasse par rapport à un panier de devises de référence après avoir atteint un pic de 11 mois la veille. L‘euro gagne un peu de terrain, à 1,0750 dollar, comme le yen, à 109,05.

Après son bond de 6% la veille, le pétrole se maintient à ses plus hauts niveaux en deux semaines dans l‘espoir que l‘Opep parvienne à mettre en oeuvre son accord de réduction de la production. Les cours ont eu un bref accès de faiblesse dans la nuit suite à l‘annonce par l‘association American Petroleum Institute (API) d‘une augmentation surprise des stocks de brut aux Etats-Unis.

Les chiffres officiels des stocks américains sont attendus dans la journée.

Les cours du cuivre s‘effritent encore un peu, comme la veille, après avoir atteint des pics de plus d‘un an la semaine dernière, portés par la perspective de grands travaux annoncés par Donald Trump.

VALEURS À SUIVRE

* EDF -AREVA - Le conseil d‘administration d‘EDF a validé mardi le dépôt d‘une offre ferme de rachat de l‘activité réacteurs d‘Areva, a-t-on appris de sources proches du dossier. Ce rachat constitue un élément clé du plan de sauvetage du spécialiste public du nucléaire.

* VIVENDI -CANAL PLUS - Le conflit qui paralyse iTELE depuis plus de quatre semaines pourrait trouver une issue mercredi après des négociations marathon entre la direction et la rédaction de la chaîne d‘information en continu. Au terme de 11 heures de discussions qui ont débuté lundi après midi, un consensus a été trouvé sur une bonne partie d‘un protocole de sortie de crise, a déclaré à Reuters Antoine Genton, président de la Société des journalistes de la chaîne.

* CREDIT AGRICOLE - La Commission européenne (CE) pourrait infliger une amende à la banque française, à HSBC et à JPMorgan Chase d‘ici la fin de l‘année pour manipulation de taux de référence de l‘euro, ont déclaré mardi deux sources proches du dossier.

* BOUYGUES a fait état mercredi d‘une hausse de son résultat opérationnel au troisième trimestre malgré la restructuration chez Colas et TF1, et confirmé les perspectives d‘amélioration dans ses métiers BTP et télécoms.

* ABN AMRO. La banque néerlandaise a annoncé mercredi un bénéfice trimestriel de 607 millions d‘euros, meilleur que prévu, grâce à la baisse de ses créances douteuses.

* Tableau des principaux marchés mondiaux : (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below