8 novembre 2016 / 11:17 / dans un an

LEAD 1-Solvay-Ebitda du T3 sans surprise, certaines branches déçoivent

* Ebitda du T3 en hausse de 6%, conforme aux attentes

* Solvay table sur une croissance du résultat de 7-8% en 2016

* L‘action recule, les résultats de certaines divisions déçoivent (Actualisé avec précisions, réaction négative en Bourse, commentaire d‘analystes)

BRUXELLES, 8 novembre (Reuters) - Solvay a publié mardi un résultat brut d‘exploitation (Ebitda) en hausse de 6% au troisième trimestre, conforme aux attentes du marché, soutenu notamment par des réductions de coûts qui ont porté sa marge bénéficiaire à un nouveau record.

L‘Ebitda sous-jacent du chimiste belge est ressorti à 664 millions d‘euros, quasiment conforme aux attentes de sept analystes interrogés par Reuters qui tablaient en moyenne sur un résultat de 665 millions, et sa marge bénéficiaire s‘est établie à 23%, dépassant ainsi le record établi le trimestre précédent.

Toutefois, le titre, qui figure au CAC 40, perd 5,36% à 96,07 euros vers 10h55, une chute attribuée par les analystes aux résultats jugés décevants de certaines activités, alors que son indice sectoriel en Europe est stable.

Selon ABN Amro, les Ebitda de la branche Performance Chemicals, qui produit de la soude pour l‘industrie du verre, et de la division Advanced Materials, qui propose des solutions de pointe pour les secteurs du transport et la santé mais aussi pour les smartphones, sont inférieurs aux attentes du marché.

Cette dernière activité a connu un Ebitda en repli de 2% dû à une baisse de la demande dans l‘aéronautique et la téléphonie.

L‘analyste de KBC Securities Wim Hoste note de son côté la baisse du chiffre d‘affaires trimestriel.

“La réaction est un peu rude mais une réaction négative n‘est pas surprenante parce que (le résultat) a été soutenu par une baisse des coûts”, dit-il.

Solvay a vu son chiffre d‘affaires net baisser de 8% à 2,921 milliards, en raison d‘une diminution des volumes et de l‘impact des variations de change.

L‘analyste souligne en outre que la division par deux des pertes, ramenées de de 71 millions à 34 millions d‘euros, de la branche “corporate & business services”, chargée de la recherche et développement et des économies d‘énergies, s‘explique par des effets de calendrier (“effet de phasage”, selon Solvay).

“Une perte par trimestre de 50-55 millions d‘euros semble plus réaliste, ils ont donc gagné 15 à 20 millions d‘euros là.”

Le chimiste s‘attend à une croissance à deux chiffres de son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissement (Ebitda) sous-jacent au quatrième trimestre et de 7% à 8% sur l‘ensemble de l‘année, et à un flux de trésorerie de 700 millions d‘euros, au lieu de 650 millions anticipé auparavant.

La division Functional Polymer, qui fabrique des polymères pour l‘industrie automobile, affiche la plus forte hausse du groupe en matière de résultat et de marge bénéficiaire. (Philip Blenkinsop, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below