27 octobre 2016 / 08:37 / il y a un an

STMicro attend une meilleure rentabilité 2016 et monte en Bourse

* CA en hausse de 1,9% au T3

* Marge brute de 35,8% au T3, en hausse de 100 points de base

* Le titre affiche la plus forte hausse du SBF120

PARIS, 27 octobre (Reuters) - STMicroelectronics a dit jeudi tabler sur une amélioration de sa rentabilité en 2016, après un troisième trimestre porté par une forte demande dans les smartphones et les objets connectés.

Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs a vu ses ventes progresser de 5,5% par rapport au trimestre précédent et de 1,9% sur un an, tandis que sa marge brute a grimpé de 190 points sur un trimestre et de 100 points sur un an à 35,8%, en ligne avec les objectifs du groupe.

“La demande est forte dans le marché des smartphones et nous continuons d‘observer des tendances positives dans l‘automobile et l‘industrie”, souligne Carlo Bozotti, PDG du groupe, dans un communiqué.

Pour le quatrième trimestre, STMicro s‘est fixé un objectif de marge brute au point médian d‘environ 37% et une progression de ses revenus nets de 3,2% par rapport au trimestre précédent.

Ces chiffres ont été salués par le marché, le titre STMicro grimpant de 7,52% à 7,767 euros à la Bourse de Paris à 10h35, affichant ainsi la meilleure performance de l‘indice SBF 120 (0,13%).

“La prévision du 4e trimestre est nettement supérieure à nos attentes”, soulignent les analystes de Liberum dans un note, ajoutant anticiper une poursuite de la dynamique de croissance en 2017.

Les ventes de smartphones ont atteint un record trimestriel de 380 millions d‘unités au cours des trois mois à fin septembre, selon les chiffres du cabinet spécialisé Counterpoint.

Le groupe a précisé, lors d‘une conférence téléphonique, qu‘il parviendrait à son objectif de réduction de coûts de 100 millions de dollars après l‘arrêt de la fabrication de semi-conducteurs pour les décodeurs.

STMicro avait annoncé en janvier qu‘il prévoyait de supprimer 1.400 emplois et de cesser ses activités déficitaires dans les décodeurs.

Le groupe a passé une charge de restructuration de 28 millions d‘euros au premier trimestre dans le cadre de son plan de réduction d‘emplois. Il vise des économies annuelles de 170 millions de dollars une fois ce plan achevé. (Matthieu Rosemain et Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below