26 octobre 2016 / 10:57 / il y a 10 mois

LEAD 1-Ericsson choisit un nouveau DG en interne, le marché s'interroge

(Actualisé avec précisions, commentaire et cours)

par Olof Swahnberg et Helena Soderpalm

STOCKHOLM, 26 octobre (Reuters) - Ericsson a annoncé mercredi la nomination au poste de directeur général de Börje Ekholm, une figure du milieu suédois des affaires qui siégeait au conseil d'administration depuis dix ans et qui aura désormais pour mission première de sortir le géant des équipements de réseaux de sa pire crise depuis une décennie.

Ce choix a mis fin à des mois de spéculations sur le choix du groupe pour prendre sa tête après le départ en juillet de Hans Vestberg, limogé après des mois de critiques sur sa gestion et sa rémunération après de mauvais résultats financiers.

Mais il a immédiatement soulevé des interrogations sur sa pertinence et la capacité de Börje Ekholm à piloter le virage de la technologie 5G tout en assurant le développement des activités de logiciels et de services.

Pour certains observateurs, Börje Ekholm - présenté comme le meilleur choix possible par le président du conseil d'administration, Leif Johansson - représente le "vieil Ericsson", celui qui n'a pas su réagir ces dernières années à la dégradation du marché et à son évolution.

"Ce qui joue contre lui, c'est le fait qu'il ait siégé au conseil depuis dix ans", a ainsi déclaré Daniel Djurberg, analyste d'Handelsbanken. "Du côté positif, il y a désormais un nouveau DG qui peut faire émerger une stratégie. Reste à savoir à quel point celle-ci sera nouvelle et inédite".

L'annonce de la nomination a dans un premier temps permis à l'action Ericsson de progresser à la Bourse de Stockholm, mais le titre a ensuite effacé ses gains et il perdait 1,26% à 43,99 couronnes vers 10h35 GMT. Son recul depuis le début de l'année avoisine 46%.

"ARRÊTER L'HÉMORRAGIE"

Pour une partie des investisseurs, Börje Ekholm est pourtant bien l'homme approprié pour sortir le groupe de la crise qui s'est encore aggravée ces dernières après la révision à la baisse des prévisions de résultats.

"Ekholm est (...) un réparateur, qui fera ce qu'il faudra", a ainsi estimé un gérant de fonds détenteur d'actions Ericsson, qui a requis l'anonymat. "Il s'agit désormais d'arrêter l'hémorragie et de reconstruire une entreprise saine; de ce point de vue, Ekholm est un bon choix."

Ekholm a été pendant une dizaine d'années directeur général d'Investor AB, la holding de la très riche famille Wallenberg, dont le cours a triplé pendant cette période.

Agé de 53 ans, détenteur de la double nationalité suédoise et américaine et titulaire de diplômes d'ingénieur et de gestion, il prendra ses fonctions le 16 janvier et sera basé aux Etats-Unis, où il réside actuellement.

S'il a lui-même évoqué dans un communiqué les opportunités offertes par la perspective "d'un monde connecté en 5G", le nouveau directeur général pourrait, pendant plusieurs années encore, devoir s'employer à réduire les coûts et les effectifs.

Certains estiment d'ailleurs qu'il a été choisi pour restructurer l'entreprise et préparer des opérations stratégiques, comme des cessions d'actifs.

"Cela ressemble à une solution transitoire", dit ainsi Inge Heydorn, gérant de Sentat Asset Management, qui ne détient aucun titre Ericsson. "Vont-ils scinder la société ou préparer sa vente ?" (Juliette Rouillon et Marc Angrand pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below