2 août 2016 / 09:18 / il y a un an

Zone euro/Indicateurs-Inflation à 0,2%, taux de chômage stable à 10,1%

FRANCFORT/LONDRES/BRUXELLES, 31 août (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés ce mois-ci :

* INFLATION ESTIMÉE À 0,2% EN AOÛT, MOINS QUE PRÉVU

31 août - Le taux d‘inflation annuel est resté stable à 0,2% en août dans la zone euro, selon l‘estimation rapide publiée mercredi par Eurostat, alors qu‘une légère accélération était attendue. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un taux de 0,3%.

L‘inflation hors énergie et produits alimentaires non conditionnés est également ressortie inchangée à 0,8%, là encore inférieure de 0,1 point au consensus et loin de l‘objectif de près de 2% retenu par la Banque centrale européenne.

Hors énergie, alimentation, alcool et tabac, l‘inflation a légèrement reculé à 0,8% contre 0,9% en juillet.

Selon les estimations d‘Eurostat, les prix de l‘énergie ont moins baissé qu‘en juillet (-5,7% contre -6,7%) mais ceux de l‘alimentation, alcool & tabacs (+1,3%), des services (+1,1%) et des biens industriels non énergétiques (+0,3%) ont affiché des progressions moins marquées.

Tableau

* TAUX DE CHÔMAGE STABLE À 10,1% EN JUILLET

31 août - Le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s‘est établi à 10,1% en juillet, stable par rapport au mois précédent, selon les données publiées mercredi par Eurostat.

Il s‘agit toujours du taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis juillet 2011, note l‘office statistique de l‘Union européenne.

Pour l‘ensemble de l‘UE à 28, le taux de chômage est là encore resté stable à 8,6%, son plus bas niveau depuis mars 2009.

Tableau

* SENTIMENT ÉCONOMIQUE AU PLUS BAS DEPUIS MARS

30 août - Le sentiment économique s‘est détérioré plus nettement que prévu en août dans les 19 pays de la zone euro, à son plus bas niveau depuis le mois de mars, apportant une nouvelle preuve de l‘impact négatif de la décision des Britanniques de quitter l‘Union européenne (UE).

L‘indice du sentiment économique publié mardi par la Commission européenne (CE) était de 103,5 en août contre 104,5 (révisé) en juillet et un consensus le donnant à 104,1.

L‘indice du climat des affaires, qui fait référence à la phase du moment du cycle économique, a également chuté, à 0,02, un plus bas de près de trois ans, contre 0,38 en juillet.

Le sentiment dans l‘industrie s‘est dégradé avec la chute des carnets de commandes, tout comme celui dans les services en raison de la baisse attendue de la demande.

Tableau:

* LA CROISSANCE DU CRÉDIT ATTEINT 1,9% SUR UN AN EN JUILLET

26 août - La croissance du crédit aux entreprises et aux ménages s‘est accélérée en juillet, comme en juin, mais la hausse de la masse monétaire M3 a décéléré, montrent les statistiques publiées vendredi par la Banque centrale européenne (BCE), qui attestent de la poursuite d‘une reprise très modérée des prêts bancaires.

Le crédit aux entreprises non financières a augmenté de 1,9% par rapport à juillet 2015, après un gain de 1,7% sur un an en juin et de 1,4% en mai. Le crédit aux ménages a pour sa part progressé de 1,8% après +1,7% en juin et +1,6% en mai.

Le taux de croissance annuel de l‘agrégat monétaire M3, qui passe pour un indice précurseur de l‘activité économique, est revenu à 4,8% en juillet, contre +5,0% en juin et +4,9% en mai.

Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne une hausse de 4,9%.

La croissance de M3 avait connu un pic de croissance de 5,4% en avril 2015 mais elle a oscillé depuis autour de 5%.

Détail des statistiques sur le site de la BCE: here

* INFLATION ANNUELLE CONFIRMÉE À 0,2% EN JUILLET

18 août - La légère progression de l‘inflation observée en juillet a été confirmée par Eurostat jeudi, dont les données montrent un bond des prix alimentaires, encore que les indices des prix de détail aient baissé dans 12 des 19 Etats membres.

Les prix ont augmenté de 0,2% annuellement dans la zone euro en juillet, ce qui confirme l‘estimation donnée voici deux semaines. En revanche, ils ont baissé de 0,6% par rapport à juin.

L‘inflation annuelle reste bien inférieure à l‘objectif de la Banque centrale européenne (BCE) qui est d‘un petit peu moins de 2%.

Hors produits alimentaires frais et énergie, l‘inflation est restée de 0,8% en juillet. Si l‘on fait également abstraction de l‘alcool et du tabac, elle ressort à 0,9%. Dans les deux cas, l‘estimation initiale est également confirmée.

Les prix de l‘énergie ont chuté de 6,7% en juillet, après un recul annuel de 6,4% en juin et de 8,1% en mai. D‘un mois sur l‘autre, ils se sont tassés de 1,0%.

Les prix des services ont augmenté de 1,2% annuellement et ceux des produits alimentaires frais de 2,9% en juillet, soit le double quasiment de la hausse de 1,5% de juin.

Tableau:

* L‘EXCÉDENT COMMERCIAL AUGMENTE EN JUIN À 29,2 MILLIARDS

16 août - L‘excédent commercial a augmenté plus que prévu en juin, les importations de l‘union monétaire baissant davantage que ses exportations, montrent les données publiées mardi par l‘institut européen de la statistique, Eurostat.

Les exportations en données brutes ont reculé de 2% sur un an et les importations de 5%, faisant passer l‘excédent commercial à 29,2 milliards d‘euros, au-dessus du consensus du consensus de 25,8 milliards établi par une enquête de Reuters auprès de six analystes.

Pour l‘Union européenne dans son ensemble, l‘excédent commercial s‘est légèrement réduit par rapport à juin 2015, à 7,7 milliards.

Tableau

* PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 0,6% EN JUIN

12 août - La production industrielle a rebondi plus vigoureusement que prévu sur un mois en juin, après sa chute du mois précédent, montrent les données publiées vendredi par l‘institut européen de la statistique, Eurostat.

Elle a progressé de 0,6% sur un mois et de 0,4% sur un an.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à une hausse de 0,5% sur un mois et de 0,7% sur un an.

La progression du mois de juin compense en partie la chute subie en mai, quand la production industrielle avait reculé de 1,2% sur un mois.

Eurostat a révisé en baisse la progression sur un an au mois de mai, à 0,3% contre 0,5% dans sa précédente estimation.

Le résultat du mois de juin est essentiellement la conséquence de hausses de 1,3% de la production des biens d‘équipement et de 1,0% pour les biens de consommation durables comme l‘électroménager et l‘automobile.

La production d‘énergie s‘est contractée de 0,6% en juin, ce qui est nettement moins que la chute de 2,6% enregistrée en mai.

Tableau

* L‘INDICE SENTIX REBONDIT À 4,2

8 août - Le moral des investisseurs et des analystes s‘est redressé en août, le choc initial provoqué par le vote britannique en faveur d‘une sortie de l‘Union européenne étant désormais absorbé.

L‘indice mensuel mesuré par l‘institut allemand Sentix a grimpé à 4,2 après 1,7 en juillet. Les économistes interrogés par Reuters l‘attendaient à 3,0.

“Le choc du Brexit n‘a été que de courte durée. Les craintes d‘un ralentissement économique ne se sont pas amplifiées”, remarque Sentix dans un communiqué lundi.

Les investisseurs ont aussi été rassurés par les initiatives de la Banque d‘Angleterre, qui a décidé la semaine dernière d‘abaisser son taux directeur et d‘augmenter ses rachats d‘actifs, ce qui éloigne le spectre d‘une récession en Grande-Bretagne, selon l‘institut basé à Francfort.

Signe de cet état d‘esprit, le sous-indice des anticipations mesuré par Sentix a rebondi et est redevenu positif, passant de -2,0 le mois dernier à 4,8 ce mois-ci.

Le sous-indice sur les conditions actuelles dans la zone euro a en revanche fléchi à 3,8, un plus bas depuis février 2015, contre 5,5 en juillet.

* STABILITÉ DES VENTES AU DÉTAIL EN JUIN

3 août - Les ventes au détail sont restées stables en juin par rapport au mois précédent, une baisse des achats de carburant ayant contre-balancé la progression d‘autres compartiments, a annoncé Eurostat mercredi.

Les économistes tablaient en moyenne sur une stabilité des ventes après leur hausse de 0,4% en mai, qui était sans précédent depuis le début de l‘année.

Sur un an, elles ont progressé de 1,6%, un peu moins que le consensus qui était à +1,7%.

Les ventes de carburants ont diminué de 1,3% d‘un mois sur l‘autre, leur plus fort recul de l‘année. Mais les ventes du secteur non alimentaire ont progressé de 0,3%, après une hausse limitée à 0,1% en mai, et celles du secteur ‘Alimentation, boissons, tabac’ ont augmenté de 0,1% après +0,6%.

Par pays, les ventes au détail ont diminué de 0,1% en Allemagne mais augmenté de 0,4% en France et de 1,0% en Espagne.

Tableau

* LES PRIX PRODUCTEURS AUGMENTENT PLUS QUE PRÉVU EN JUIN

2 août - Les prix à la production ont augmenté plus que prévu en juin pour le deuxième mois consécutif, à la faveur essentiellement d‘une hausse des prix de l‘énergie, montrent les données publiées mardi par Eurostat.

L‘agence de statistique de l‘Union européenne précise que les prix à la production ont enregistré une hausse de 0,7% d‘un mois sur l‘autre. Sur un an, ils se sont repliés de 3,1%.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de 0,4% sur un mois et un recul sur un an de 3,5%.

Les prix producteurs avaient augmenté de 0,6% en juin, pour une baisse de 3,8% (révisée de 3,9%) sur un an.

Leur hausse de juillet est la plus élevée de l‘année, ce qui devrait rassurer la Banque centrale européenne qui s‘efforce de relancer l‘inflation dans la zone euro.

Hors énergie toutefois, les prix à la production n‘ont augmenté que de 0,2%, comme en mai. Les prix de l‘énergie ont augmenté de 2,4% après une hausse de 1,8% (révisée de 1,7%) en mai.

Tableau

L‘agenda des indicateurs de la zone euro (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below