7 juillet 2016 / 16:06 / dans un an

Boeing insiste sur les économies, allonge les délais de paiement

par Alwyn Scott et Tim Hepher

NEW YORK, 7 juillet (Reuters) - Boeing a décidé d‘accentuer ses efforts pour conserver de la liquidité, diminuer ses coûts d‘approvisionnement et réduire ses stocks de pièces détachées dans ses usines et il a annoncé à ses fournisseurs un allongement de ses délais de paiement, selon des responsables du secteur aérospatial.

Boeing a confirmé que des dispositions avaient été prises en terme de délais de paiement et de stocks.

“Afin de nous aligner sur les normes du secteur (et rester compétitifs), nous avons entrepris d‘ajuster les délais de paiement de nos grands fournisseurs”, écrit une porte-parole, Jessica Kowal, dans un communiqué. “Dans la plupart si ce n‘est tous les cas, nos nouveaux délais de paiement sont conformes à leurs calendriers de paiement vis-à-vis de leurs propres fournisseurs.”

L‘avionneur américain va désormais utiliser un délai de 120 jours pour payer ses fournisseurs et non plus de 30 jours seulement, ont dit les sources.

Boeing s‘efforce en outre de réduire ses stocks et de faire en sorte que les fournisseurs gardent eux-mêmes les pièces détachées, selon ces mêmes sources.

Ces décisions interviennent alors que les investisseurs sont actuellement attentifs à la génération de liquidités du constructeur aéronautique américain.

Comme son concurrent européen Airbus, Boeing affiche en moyenne une marge bénéficiaire sur les avions qu‘il conçoit et vend inférieure à celle de ses équipementiers.

L‘avionneur américain a ainsi réalisé en moyenne une marge bénéficiaire de 6,9% au cours de la décennie écoulée, contre 3,7% pour Airbus mais environ 16% pour United Technologies Aerospace Systems, l‘un des plus grands équipementiers aéronautiques au monde, selon les données Thomson Reuters.

“C‘est dans l‘ADN de Boeing de construire les meilleurs avions”, a dit Kent Fisher, responsable de l‘approvisionnement du groupe.“Mais ce que nous et nos fournisseurs doivent admettre, c‘est que nous devons basculer la dynamique et l‘attention vers la réduction des coûts pour fabriquer des avions.”

Le directeur général de Boeing, Dennis Muilenburg, a déclaré en mai à des investisseurs vouloir porter la marge bénéficiaire aux alentours de 15% d‘ici 2020.

“J‘ai participé à une réunion avec Dennis au cours de laquelle il a évoqué avec un soin particulier la nécessité de poursuivre les réductions de coûts du côté des fournisseurs”, a dit Dave Gitlin, président d‘United Technologies Aerospace Systems.

Il a ajouté qu‘UTC n‘avait pas accepté d‘allonger les délais de paiement car son entreprise est elle-même concentrée sur sa génération de trésorerie.

Dans le cadre de la quête d‘économies de Boeing, “il est exact de dire que tout peut être discuté”, a poursuivi Dave Gitlin. “Je crois qu‘ils regardent sous chaque pierre.”

D‘autres fournisseurs, comme Mitsubishi Heavy Industries ou Spirit AeroSystems Holdings, ont confirmé que Boeing était déterminé à réduire ses coûts. (Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below