15 février 2016 / 11:24 / il y a 2 ans

LEAD 2-Pas de mesures européennes à ce stade pour les éleveurs

* D‘éventuelles mesures au Conseil agricole de mars

* Le commissaire à l‘Agriculture à Paris le 25 février

* Manifestations dans plusieurs régions de France (Actualisé avec Le Foll)

BRUXELLES, 15 février (Reuters) - La France va travailler dans les prochaines semaines avec la Commission européenne et ses alliés afin d‘obtenir en mars prochain des mesures pour répondre à la crise des marchés agricoles, a déclaré le ministre français de l‘Agriculture après une réunion avec ses homologues européens.

Stéphane Le Foll s‘est rendu à Bruxelles avec une série de requêtes au moment où les agriculteurs français, qui protestent contre la faiblesse des cours, maintenaient la pression.

“Le 15 février, ça va bouger, parce qu‘on ne peut pas rester comme ça”, avait dit jeudi François Hollande en annonçant une baisse des cotisations sociales pour les agriculteurs.

Stéphane Le Foll n‘a pas obtenu d‘engagements concrets lundi mais a présenté à Bruxelles un mémorandum dans lequel il demande un relèvement temporaire du prix d‘achat public par l‘Union européenne (prix d‘intervention) de la poudre de lait et la création d‘aides aux producteurs qui ont réduit volontairement leur production en période de baisse des prix.

Paris réclame également la prolongation de l‘aide au stockage privé pour le porc, l‘indication du pays d‘origine de la viande dans les produits transformés, la création d‘un outil de crédit européen à l‘exportation et des aides financières pour les exploitations les plus endettées.

Le commissaire à l‘Agriculture Phil Hogan a, selon un communiqué du ministère français de l‘Agriculture, “reconnu la gravité de la crise agricole et la nécessité de proposer de nouvelles mesures au Conseil du mois de mars”.

“On a quelques jours pour avancer et convaincre l‘ensemble de nos partenaires et la Commission (...) de faire des propositions”, a déclaré Stéphane Le Foll.

Le communiqué du ministre insiste sur le fait que “de nombreux Etats membres parmi lesquels l‘Allemagne, l‘Espagne, l‘Italie, la Pologne, la Roumanie, la Belgique ont appelé comme la France à la prise de nouvelles mesures”.

ÉTIQUETAGE FRANÇAIS

Phil Hogan viendra à Paris le 25 février, à l‘avant-veille de l‘ouverture du Salon de l‘Agriculture de Paris, pour discuter de ces mesures lors d‘une rencontre avec le Premier Ministre Manuel Valls et Stéphane Le Foll.

François Hollande, a dit ce dernier, évoquera le dossier lors du la prochain réunion du Conseil européen, jeudi et vendredi prochain à Bruxelles.

Paris a insisté sur la nécessité d‘un étiquetage européen de l‘origine des produits transformés.

“Dans l‘attente de dispositions partagées, le ministre a transmis au commissaire européen un projet de décret car il entend bien avancer sur le plan national dans l‘attente d‘une décision communautaire”, peut-on lire dans le communiqué.

Le gouvernement avait menacé vendredi la grande distribution et les industriels de durcir la réglementation encadrant les négociations avec les producteurs agricoles si la campagne 2016 devait se traduire par des baisses de prix.

L‘absence de décisions européennes concrètes dans l‘immédiat risque d‘être mal accueillie par les agriculteurs en colère.

Plusieurs dizaines de tracteurs et leurs remorques ont bloqué lundi les principaux accès à la ville de Vannes, dans le Morbihan. Les manifestants ont dit vouloir maintenir ce blocus de la ville bretonne toute la journée. Une manifestation importante est également prévue à Rennes mercredi.

Des agriculteurs bloquent aussi depuis dimanche soir, avec tracteurs et remorques, les plateformes de distribution des grandes surfaces (Super U, Carrefour, Intermarché) en région Auvergne-Rhône-Alpes et particulièrement dans l‘Ain.

Ils empêchent l‘approvisionnement de ces grandes surfaces en produits frais et entendaient étendre leur mouvement à l‘Isère et à la Saône-et-Loire.

Les négociations sur les prix entre fournisseurs et distributeurs sont fixées au 29 février. (Sybille de La Hamaide, Pierre-Henri Allain et Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below