12 janvier 2016 / 21:25 / il y a 2 ans

LEAD 2-Wall Street poursuit son rebond avec l'énergie et les "biotechs"

* Le Dow a gagné 0,72%, le S&P-500 0,78%, le Nasdaq 1,03%

* Le S&P se maintient au-dessus de 1.900 points, seuil technique

* Rebond de l‘énergie malgré la baisse du pétrole

* Apple et Intel ont profité de recommandations favorables (Actualisé avec précisions, changes et marché obligataire)

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 12 janvier (Reuters) - Un rebond tardif des secteurs de l‘énergie et des biotechnologies a permis mardi à l‘indice Standard & Poor’s 500 de la Bourse de New York de terminer dans le vert pour la deuxième séance consécutive, tandis qu‘Apple et d‘autres poids lourds des hautes technologies favorisaient la hausse du Nasdaq.

Au terme d‘une journée en dents de scie, l‘indice Dow Jones a clôturé sur un gain de 117,65 points, soit 0,72%, à 16.516,22 tandis que l‘indice large Standard & Poor’s 500 prenait 15,01 points (+0,78%) à 1.938,68. Le Nasdaq Composite a quant à lui progressé de 47,93 points (+1,03%) à 4.685,92, après huit séances consécutives de pertes.

Plusieurs indicateurs techniques suggèrent qu‘un rebond était logique même s‘il peut être de courte durée, ont dit des analystes. Le S&P 500 s‘est ainsi maintenu, comme lundi, au-dessus du seuil clé des 1.900 points.

“On a réussi à clôturer au-dessus (lundi) et ça a déclenché des achats (...) dans un contexte très survendu”, a commenté Peter Cardillo, chef économiste de marché de First Standard Financial.

Les prix du pétrole ont fini en baisse sur le Nymex et le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est brièvement passé en séance sous la barre des 30 dollars, mais cela n‘a pas empêché le S&P de l‘énergie de retrouver le chemin de la hausse dans l‘après-midi, pour terminer sur un gain de 0,37%.

Exxon Mobil a pris 2,05% et Chevron 1,71%.

L‘indice Nasdaq Biotech du secteur des biotechnologies a quant à lui rebondi de 1,47% après huit séances consécutives de baisse, malgré la chute de Regeneron (-1,21%), dont les nouvelles prévisions ont déçu. Celgene a gagné 3,71%, Shire 6,8%.

Plus largement, le rebond de ce mardi pourrait indiquer que les investisseurs sur le marché actions mettent de côté pour l‘instant les doutes liés au pétrole et à la Chine, estime Eric Kuby, responsable de la stratégie d‘investissement de North Star Investment Management.

L‘ATTENTION POURRAIT SE PORTER VERS LES RÉSULTATS

“L‘accent va être mis davantage sur les résultats qui arrivent (...) et moins sur la Chine et le pétrole, ce qui permettra aux investisseurs de réorienter leurs actifs vers certaines valeurs qui semblent raisonnablement valorisées”, a-t-il dit.

Apple a pris 1,45% et Intel 1,93% après des recommandations favorables, de Bank of America Merrill Lynch et JPMorgan respectivement.

A la baisse, Alcoa a chuté de 9% au lendemain de la publication de ses comptes trimestriels, considérée comme le coup d‘envoi de la saison des résultats à Wall Street. Le titre a touché en séance son plus bas niveau depuis près de sept ans.

Les analystes financiers prévoient en moyenne un recul de 4,7% des profits du S&P 500 pour le quatrième trimestre, selon les données Thomson Reuters.

“Les attentes en matière de croissance des bénéfices et des chiffres d‘affaires sont pour l‘instant plutôt basses, donc il sera très facile de faire mieux qu‘attendu”, estime Jack Ablin, responsable de la stratégie d‘investissement de BMO Private Bank.

Dans l‘actualité des fusions-acquisitions, Halliburton et Baker Hughes ont cédé respectivement 0,25% et 1,13% après l‘annonce par la Commission européenne de l‘ouverture d‘une enquête approfondie sur leur projet de mariage, annoncé en novembre 2014.

Les volumes sont restés élevés avec environ 9,0 milliards d‘actions échangées sur l‘ensemble des marchés actions américains, contre 7,5 milliards en moyenne sur les 20 dernières séances, selon les données Thomson Reuters.

La hausse de Wall Street et plus largement les signes de regain d‘appétit pour le risque ont profité au dollar, qui a terminé en hausse de plus de 0,2% face à un panier de devises de référence. L‘euro se traitait en fin de journée autour de 1,0855 dollar, en repli de 0,1%.

Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d‘Etat américains ont touché leurs plus bas niveaux depuis fin octobre en réaction à la baisse du pétrole et aux incertitudes sur l‘évolution des marchés actions. Le rendement à dix ans est revenu à 2,08% contre 2,158% lundi soir.

avec Chuck Mikolajczak et Abhiram Nandakumar; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below