12 janvier 2016 / 09:40 / il y a 2 ans

GB/Indicateurs-L'industrie pénalisée par un hiver doux

LONDRES, 12 janvier (Reuters) - Les principaux indicateurs macro-économiques britanniques publiés ce mois-ci:

* BAISSE DE 0,7% DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE

12 janvier - La production industrielle a subi en novembre sa baisse la plus marquée depuis janvier 2013, un hiver exceptionnellement clément ayant grevé la demande de fioul domestique.

Cette production a diminué de 0,7% d'un mois sur l'autre, a annoncé mardi l'Office national de la statistique, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient le statu quo.

La production manufacturière s'est elle contractée de 0,4% pour le deuxième mois d'affilée, alors que les économistes anticipaient une hausse.

La production de gaz et d'électricité a fléchi de 2,1%, le pourcentage le plus élevé depuis avril.

Par rapport à novembre 2014, la production industrielle a augmenté de 0,9%, pourcentage le plus faible depuis juillet, tandis que la production manufacturière s'est tassée de 1,2%.

Tableau:

* DÉFICIT COMMERCIAL RECORD AVEC L'UE EN NOVEMBRE

8 janvier - Le déficit commercial du Royaume-Uni avec le reste du monde a diminué en novembre, le recul des cours du pétrole ayant permis de réduire les coûts des importations, ce qui a en partie éclipsé un déficit record pour le commerce de marchandises avec les autres pays de l'Union européenne (UE).

Selon les données publiées vendredi par l'institut national de la statistique (ONS), le déficit commercial total (biens et services) s'est établi en novembre à 3,170 milliards de livres sterling (4,27 millions d'euros), contre 3,507 milliards le mois précédent.

Le déficit commercial concernant les seules marchandises s'est contracté à 10,642 milliards de livres, contre 11,203 milliards en octobre, un chiffre conforme à la prévision moyenne de 10,5 milliards de livres à laquelle sont parvenus les économistes interrogés par Reuters.

La réduction de la facture énergétique a constitué le principal contributeur à la baisse du déficit commercial. Le coût net des importations de pétrole est passé de 1,087 milliard de livres en octobre à 560 millions de livres en novembre, un creux de six mois.

A l'inverse, le déficit commercial pour les marchandises du Royaume-Uni avec ses partenaires commerciaux de l'UE a atteint un record depuis le début des relevés en 1998. Il s'est élevé à 8,192 milliards de livres, notamment alimenté par des importations record de voitures.

Malgré une solide reprise au cours des deux dernières années, l'économie britannique semble donc toujours peiner à exporter.

Tableau de la statistique (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below