10 décembre 2015 / 21:31 / il y a 2 ans

LEAD 2-Wall Street finit en hausse, portée par des achats à bon compte

(Actualisé avec Atlassian, volumes, autres marchés)

* Le Dow a gagné 0,47%, le S&P-500 0,23%, le Nasdaq 0,44%

* Achats à bon compte après trois séances de baisse

* Chevron et Merck & Co tirent le Dow, Twitter en vedette

* L‘éditeur de logiciels Atlassian (+32%) réussit ses débuts

par Sinead Carew

NEW YORK, 10 décembre (Reuters) - Wall Street a fini en hausse jeudi après trois séances de baisse, profitant d‘achats à bon compte dans un marché toujours attentiste avant la réunion de la Réserve fédérale de la semaine prochaine qui devrait déboucher sur une première hausse de taux depuis 2006.

L‘indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a gagné 82,45 points, soit 0,47%, à 17.574,75 alors que le Standard & Poor‘s-500, plus large, a limité son avance à 4,61 points ou 0,23% à 2.052,23.

Le Nasdaq Composite, à forte composition technologique, a pris de son côté 22,31 points (0,44%) à 5.045,17.

Après une semaine difficile où les indices ont suivi les cours du pétrole à la baisse, la chasse aux bonnes affaires a soutenu la cote mais sans grande conviction.

“Les gens ont tendance à penser que la baisse des prix du pétrole est un élément négatif mais en fait ça ne l‘est pas”, veut croire Randy Frederick, directeur du trading et des dérivés chez Charles Schwab à Austin. “Et puis, d‘un point de vue technique, le S&P était un peu survendu après trois jours de baisse.”

“Le marché est en mode pause en attendant que la Fed lui donne une orientation”, commente pour sa part Kim Forrest, analyste chez Fort Pitt Capital Group à Pittsburgh.

“En l‘absence d‘actualité ou d‘indicateurs majeurs, les investisseurs ont été sensibles aux valorisations et acheté des valeurs qui avaient baissé. Mais tout le monde attend la Fed et si elle ne relève pas ses taux la semaine prochaine, les marchés réagiront mal”, ajoute-t-elle.

La banque centrale annoncera sa décision mercredi 16, au terme d‘une réunion de deux jours de son comité de politique monétaire. Les traders estiment à 85% la probabilité d‘une hausse de taux, selon le baromètre FedWatch de l‘opérateur boursier CME Group, qui se fonde sur les prix des contrats à terme.

Seule statistique au programme jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont atteint un plus haut de cinq mois de 282.000 mais sans remettre en cause la tendance de fond à l‘amélioration du marché du travail.

ATLASSIAN BONDIT DE 32% POUR SES DÉBUTS EN BOURSE

Huit des dix grands indices sectoriels S&P 500 ont fini en hausse, avec en tête les valeurs de la santé, en hausse de 0,78%, devant le compartiment de l‘énergie qui a repris 0,62% malgré une cinquième séance de baisse des cours du pétrole.

Plus forte hausse du Dow Jones, Chevron a gagné 1,94%, devant Merck & Co (+1,65%).

En vedette, Twitter a gagné 6,58% à 25,91 dollars, sa meilleure séance depuis deux mois, après avoir présenté un nouveau service permettant d‘afficher des publicités sur les pages consultées par des internautes non connectés à leur compte, ce qui ouvre aux annonceurs un marché potentiel d‘un demi-milliard d‘utilisateurs par mois

GoPro a rebondi de 11,49% à 18,83 dollars, sa meilleure séance depuis avril, après avoir touché la veille un plus bas record de 16,77. Selon Daniel Ives, analyste chez FBR & Co, une acquisition du fabricant de caméras portables par Apple “ferait sens” car “les caméras d‘action ont un positionnement unique au croisement des offres d‘Apple pour les smartphones, les objets connectés et le multimédia”.

Chipotle Mexican Grill, en hausse de 5,00%, a aussi effectué un rebond remarqué après des excuses et promesses d‘action de son directeur général à la suite d‘une série d‘intoxications alimentaires contractées par des clients de la chaîne de buritos.

A la baisse, l‘équipementier des réseaux Ciena (-16,88%) et le fabricant de panneaux solaires First Solar (-7,65%) ont été sanctionnés après des prévisions qui ont déçu les analystes.

Le groupe de prêt-à-porter Men’s Wearhouse a chuté de 16,97% à 15,27 dollars au lendemain d‘un avertissement sur ses résultats. Le titre a perdu en séance jusqu‘à 27%, à un plus bas depuis près de sept ans de 13,65 dollars.

Dans le secteur technologique, la start-up australienne Atlassian a fêté Noël avant l‘heure avec un bond de 32% pour son premier jour de cotation, à 27,78 dollars à comparer à un prix d‘introduction de 21 dollars. L‘éditeur de logiciels basé à Sydney a ainsi fini la séance avec une capitalisation de 5,8 milliards de dollars, après avoir levé 462 millions lors de son IPO.

Signe de l‘attentisme des investisseurs avant la Fed, la séance a été plus calme qu‘à l‘accoûtumée avec 6,75 milliards de titres qui ont changé de mains sur les différentes plates-formes américaines, à comparer à une moyenne de 6,75 milliards sur les 20 dernières séances selon les données de Reuters.

Sur le marché des changes, le dollar est reparti à la hausse contre les principales devises, s‘échangeant à 1,0940 pour un euro (+0,8%) en fin de journée. Les emprunts d‘Etat ont de leur côté reculé par un effet de balancier avec le marché actions, le rendement du papier à 10 ans progressant à 2,24% contre 2,22% mercredi. (avec Tanya Agrawal à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below