23 octobre 2015 / 08:04 / il y a 2 ans

Europe/PMI-Accélération plus forte que prévu du privé en octobre

PARIS/BERLIN/LONDRES, 23 octobre (Reuters) - Principaux résultats provisoires des enquêtes Markit auprès des directeurs d‘achat en Europe publiés vendredi :

* ZONE EURO-CROISSANCE SUPÉRIEURE AUX ATTENTES DANS LE PRIVÉ

LONDRES - L‘activité des entreprises de la zone euro a accéléré davantage que prévu en octobre, notamment soutenue par un afflux de nouveaux contrats dans le secteur des services, selon les indices PMI “flash” publiés vendredi.

Les premiers résultats de l‘enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d‘achat ne mettent toujours pas en évidence de signes de pressions inflationnistes, les entreprises ayant de nouveau baissé leurs prix pour relancer leur activité après les avoir maintenus en septembre.

La version préliminaire de l‘indice PMI composite est ressortie à 54,0 ce mois-ci, en hausse par rapport au chiffre de 53,6 mesuré en septembre et au-dessus des prévisions les plus optimistes des économistes interrogés pour établir le consensus Reuters, qui tablaient en moyenne sur un recul à 53,4.

Il dépasse le seuil de 50 permettant de distinguer croissance et contraction depuis juillet 2013.

“C‘est un signe que l‘économie se porte relativement bien. Cependant, cela suggère que si le QE (quantitative easing ou assouplissement quantitatif mis en oeuvre par la Banque centrale européenne, ndlr) semble exercer des effets positifs, ils ne sont pas encore suffisants”, estime Chris Williamson, économiste de Markit.

L‘indice PMI des services s‘est établi à 54,2 ce mois-ci, après 53,7 en septembre, dépassant le consensus Reuters de 53,5.

L‘indice PMI manufacturier est resté stable à 52,0 en octobre alors que les économistes interrogés par Reuters l‘attendaient en moyenne en recul à 51,7.

Le sous-indice de la production a légèrement marqué le pas, à 53,3 contre 53,4 en septembre mais les entreprises du secteur manufacturier semblent avoir profité de la faiblesse de l‘euro, la composante des nouvelles commandes à l‘exportation atteignant un plus haut de quatre mois à 52,6.

Chris Williamson a relevé avec satisfaction que les résultats de l‘enquête suggéraient que “les entreprises sont plus agressives en termes d‘amélioration de leur productivité et de leur compétitivité”.

* ALLEMAGNE-LE PRIVÉ PROGRESSE MALGRÉ LA CHINE ET VW

BERLIN - Le secteur privé a enregistré en octobre son 30e mois de croissance, suggérant une solide entame du quatrième trimestre pour la première économie européenne malgré les inquiétudes concernant le scandale Volkswagen et le ralentissement de la croissance chinoise.

Selon les résultats préliminaires de l‘enquête Markit auprès des directeurs d‘achat publiés vendredi, l‘indice PMI composite “flash” s‘est établi à 54,5 en octobre, contre 54,1 le mois dernier. Cet indice, qui prend en compte à la fois l‘activité manufacturière et celle des services et représente donc plus des deux tiers de l‘économie allemande, reste donc bien au-delà du seuil de 50 distinguant croissance et contraction de l‘activité.

Les derniers chiffres des PMI suggèrent que l‘économie allemande a progressé de 0,4% au troisième trimestre et devrait afficher une performance comparable au quatrième trimestre, a observé Chris Williamson, économiste de Markit.

Il n‘a relevé aucun signe perceptible d‘un impact de la crise Volkswagen sur le secteur manufacturier, dont les effets “semblent avoir été relativement confinés”.

Pour autant, le secteur manufacturier a affiché sa croissance la plus faible depuis mai, à 51,6 ce mois-ci contre 52,3 en septembre, conformément aux attentes. Il a été confronté à un ralentissement des commandes à la fois en interne et à l‘international.

Le PMI des services a en revanche progressé plus que prévu, à 55,2 contre 54,1 le mois dernier.

* FRANCE-LÉGÈRE ACCÉLERATION DE L‘ACTIVITÉ EN OCTOBRE

PARIS - L‘activité a légèrement accéléré en France en octobre, un peu plus vite dans les services que dans le secteur manufacturier, mais sans effet positif sur l‘emploi, selon la version “flash” des indicateurs PMI de Markit publiée vendredi.

L‘indice du secteur manufacturier a progressé à 50,7 contre 50,6 en septembre pour s‘inscrire à un plus haut de quatre mois.

L‘indice du secteur des services s‘est élevé à 52,3 contre 51,9 en septembre, s‘affichant pour le neuvième mois consécutif au-dessus de la barre de 50 qui sépare croissance et contraction de l‘activité.

Les deux ressortent au-dessus des attentes des économistes interrogés par Reuters, qui anticipaient un repli à 50,2 pour le premier et à 51,6 pour le second.

L‘indice composite, qui regroupe des éléments des deux indices sectoriels, a progressé pour sa part à 52,3 contre 51,9 un mois plus tôt, restant également au-dessus de la barre des 50 pour le neuvième mois d‘affilée.

Les chefs d‘entreprise interrogés ont fait état d‘une progression des nouvelles commandes pour le deuxième mois consécutif avec une hausse dans le secteur manufacturier qui, quoique très modeste, est la première depuis dix-huit mois.

Ce léger mieux dans l‘activité n‘empêche pas un second mois de repli de l‘emploi dans le secteur privé. Il est cependant marginal, le rythme de baisse s‘atténuant dans les services alors que le secteur manufacturier fait état de la plus forte diminution depuis dix mois.

Les indicateurs de la zone euro en temps réel (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below