19 mars 2015 / 13:23 / il y a 3 ans

GRAPHES-Actions européennes-Le risque politique reste présent

* Surperformance des actions européennes : bit.ly/1LwJnpT

* Sous-performance de l'Espagne avec le risque politique : bit.ly/1Cz57gB

* La France exposée

* Allemagne, Irlande en tête sur la durée : bit.ly/1MMI4jL

19 mars (Reuters) - Le triple choc positif de la baisse de l‘euro, du pétrole et des taux d‘intérêt a permis aux Bourses européennes, Paris en tête, d‘afficher depuis le début de l‘année la meilleure performance toutes classes d‘actifs confondues.

Graphique de la performance des classes d‘actifs depuis le début de l‘année en total return:

bit.ly/1LwJnpT

Cette alignement conjoncturel a contribué à faire oublier la menace pourtant toujours très présente du risque politique, comme le montre la contre-performance de la Grèce mais surtout de l‘Espagne sur la période.

L‘arrivée au pouvoir du parti anti-austérité Syriza et le bras de fer engagé par le nouveau gouvernement grec avec ses partenaires européens s‘est accompagné d‘un recul de plus de 10% de la Bourse d‘Athènes depuis le début de l‘année, contre une progression de près de 17% pour l‘Eurostoxx 50.

Mais l‘indice de référence de la Bourse espagnole, l‘IBEX 35 , sous-performe aussi nettement le marché européen depuis le début de l‘année avec une progression de 7,5% seulement en dépit de révisions à la hausse des perspectives de croissance de l‘Espagne pour 2015 et 2016.

Contrastant avec l‘Espagne, l‘Italie toujours en récession mais qui bénéficie de l‘habileté réformatrice du président du conseil Matteo Renzi surperforme avec une progression de près de 19% de l‘indice FTSE MIB.

Graphique de la performance comparée des Bourses européennes depuis le début de l‘année:

bit.ly/1Cz57gB

“La différence entre ces deux pays ? La tenue d‘élections générales en Espagne en fin d‘année dans un contexte porteur pour Podemos, un parti ‘frère’ de Syriza, et l‘absence d‘échéances électorales en Italie”, relèvent les stratégistes actions de Natixis.

Les analystes crédit de RBS signalent quant à eux que le scrutin régional en Andalousie dimanche pourrait servir de test pour les élections générales en fin d‘année et que d‘autres élections régionales sont prévues en septembre en Catalogne, où la question de l‘indépendance se retrouvera de nouveau au coeur des débats.

Ils notent aussi qu‘en dépit de l‘amélioration de ses perspectives économiques, l‘Espagne reste minée par le chômage et partage avec la Grèce le triste record d‘un taux de chômage près de deux fois et demi supérieur à la moyenne de la zone euro.

“Le retour de la volatilité politique pourrait également être alimenté le week-end prochain par le premier tour des élections départementales en France”, préviennent les stratégistes de Natixis. A l‘instar de l‘Italie, la Bourse de Paris a profité de la prise en compte par les investisseurs de l‘amorce de réformes structurelles par l‘exécutif français.

Elle affiche une progression de près de 18% depuis le début de l‘année, inférieure à celle de la Bourse de Milan mais au-dessus de la moyenne européenne.

Les sondages placent en tête, avec 30% des intentions de vote, le Front national à la rhétorique anti-européenne et anti-euro bien rodée, rappellent les stratégistes de Natixis.

“Bien sûr, ces élections n‘ont pas d‘impact national, mais leur concomitance avec la performance des marchés actions européens dont le potentiel de hausse résiduel est inférieur à 1% sur le CAC et 4% sur l‘EuroStoxx 50 et le Stoxx 600, pourrait contribuer à déclencher un mouvement de consolidation.”

Pour Emmanuel Chapuis, gérant actions européennes d‘Oddo Asset Management, les effets sur les résultats des entreprises de la zone euro du triple choc positif dont elles bénéficient n‘ont pas encore été pleinement pris en compte, ce qui laisse encore un potentiel d‘appréciation aux Bourses européennes après un début d‘année en fanfare. Mais il pointe le risque lié à un agenda politique chargé.

Sources :

* Les actions européennes. Dans un environnement à taux zéro : un nouveau paradigme ? Présentation Oddo Asset Management. 17 mars 2015

*Interférence politique = prise de profit ? Stock trends weekly. Natixis. 16 mars 2015

* Regional elections could signal things to come in Spain and France. The Silver Bullet. RBS. 16 mars 2015

Sur le même thème :

* Les actions françaises séduisent de nouveaux grâce aux réformes

Marc Joanny, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below