26 décembre 2014 / 21:18 / il y a 3 ans

LEAD 2-Wall Street finit en hausse une séance creuse

(Actualisé avec des précisions, éléments de change et obligataires)

* Le Dow a gagné 0,13%, le S&P 0,33%, le Nasdaq 0,70%

* Records de clôture pour le Dow et le S&P

* Deuxième semaine de gains d‘affilée

* Volume très faible au lendemain de Noël

par Ryan Vlastelica

NEW YORK, 26 décembre (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse vendredi et bouclé une deuxième semaine dans le vert d‘affilée, le Dow et le S&P-500 inscrivant des records de clôture au terme d‘une séance amorphe car nombre de traders ont fait le pont de Noël.

Le regain haussier du marché a fait gagner 5,9% à l‘indice S&P en sept séances et ce dernier a réalisé sa 52e clôture record de l‘année, du jamais vu depuis 1995, tandis que le Dow a inscrit sa septième hausse quotidienne d‘affilée, une série inédite depuis mars 2013.

“La tendance générale reste haussière mais nous atteignons un point où nous sommes surachetés. Six pour cent depuis mardi dernier, c‘est vraiment beaucoup en très peu de temps, même si les ‘bulls’ ont la prééminence sur le long terme”, a commenté Adam Sarthan (Sarhan Capital).

Les derniers gains s‘appuient sur de solides indicateurs économiques, dont une statistique de croissance favorable parue dans le courant de la semaine, et sur des mesures accommodantes prises par certaines banques centrales. Les médias chinois ont ainsi rapporté cette semaine que la Banque de Chine allait s‘employer à assouplir encore les conditions de financement au sein des banques.

La hausse a été assez bien répartie: huit des dix grands indices sectoriels du S&P-500 sont dans le vert et confirment un regain de vigueur récent qui a porté le S&P à afficher une hausse de 6% environ par rapport à un plus bas de clôture touché ce mois-ci. Seul l‘indice de l‘énergie est en recul, mais très modeste (-0,07%).

L‘indice Dow Jones a gagné 23,50 points (0,13%) à 18.053,71. Le S&P-500 a pris 6,89 points (0,33%) à 2.088,77. Le Nasdaq Composite a avancé de 33,39 points (0,70%) à 4.806,86. Sur l‘ensemble de la semaine, le Dow affiche un gain de 1,4%, le S&P de 0,9% et le Nasdaq de 0,9% aussi. C‘est la neuvième semaine positive, sur les 10 dernières, pour le Dow et le S&P.

L‘indice des valeurs de la santé a gagné 0,8%, dopé par les biotechs, dont l‘indice du Nasdaq a gagné 2,3%. Mais cet indice a perdu 3,2% durant une semaine marquée par une forte instabilité. Celgene, en gagnant 3,4%, est la plus forte hausse du S&P-500. Elle est suivie d‘une autre biotech, Regeneron Pharmaceuticals (+3,3%).

L‘indice de la distribution a gagné 0,5% au terme de la première séance suivant Noël. Amazon.com gagne 2,03%, l‘une des hausses notables du secteur.

“Les données ne sont pas encore là mais les choses paraissent positives car les fêtes de fin d‘année ont coïncidé avec une forte baisse du pétrole, ce qui veut dire des prix à la pompe moins hauts”, a dit encore Sarhan. “Cela veut dire aussi un revenu disponible plus large, et donc peut-être une hausse des ventes au détail”.

Aux valeurs encore, Tesla Motor gagne 2,5% après avoir annoncé qu‘il recommercialiserait son modèle Roadster avec un nouvel ensemble de batteries accroissant de près des deux tiers la distance qu‘il pourra parcourir avec une seule charge.

On compte sur le Nyse, 2.032 hausses contre 1.011 baisses et sur le Nasdaq 1.792 hausses contre 934 baisses.

Quelque 3,06 milliards de titres ont changé de mains sur toutes les places, selon BATS, à comparer à la moyenne du mois donnant 7,39 milliards.

CHANGES ET OBLIGATIONS: MARCHÉ CREUX AUSSI

Sur le marché des changes, le dollar a progressé contre l‘euro et le yen mais là encore dans des volumes anémiés.

Le billet vert a côtoyé un pic de 7 ans et demi face au yen et de deux ans et demi contre l‘euro, porté par l‘idée que l‘économie américaine est assez dynamique pour supporter une hausse des taux qui pourrait intervenir vers la mi-2015.

Le creusement des différentiels entre les rendements obligataires américains et ceux, à des plus bas records, des obligations allemandes et japonaises est un autre élément qui plaide pour la hausse du dollar.

Quant aux Treasuries, ils se sont remis des dégagements survenus dans le courant de la semaine, ici aussi dans un marché plat, et la courbe des rendements n‘a jamais été aussi plate depuis six ans et demi, attestant des attentes d‘un relèvement des taux d‘intérêt par la Réserve fédérale dans les mois qui viennent.

La courbe entre le rendement à cinq ans et le rendement à 30 ans s‘est aplatie à 105 points de base vendredi.

Le marché attend surtout, le 7 janvier, la publication du compte rendu de la réunion de décembre de la Réserve fédérale, lorsqu‘elle a dit qu‘elle resterait “patiente” vis-à-vis des taux, qu‘elle s‘était engagée jusqu‘alors à maintenir bas pendant une “période considérable”. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below