6 novembre 2014 / 07:24 / il y a 3 ans

LEAD 2-Legrand moins optimiste pour 2014 à cause de l'économie

* Les objectifs 2014 sont devenus “exigeants”

* Legrand vise le bas de la fourchette de ses prévisions

* CA +0,8% en données organiques sur neuf mois, -0,3% au T3

* Marge opérationnelle ajustée hors acquisitions stable à 20,2%

* L‘action perd 4% (Actualisé avec commentaire, conférence analystes, cours)

par Gilles Guillaume

PARIS, 6 novembre (Reuters) - Legrand a fait savoir jeudi qu‘il s‘attendait à une stagnation de son activité en 2014, la dégradation des perspectives macroéconomiques mondiales l‘amenant à abandonner l‘hypothèse d‘une légère croissance sur l‘ensemble de l‘année.

Le spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, qui avait encore confirmé l‘éventail de sa fourchette d‘objectifs fin juillet malgré un lourd effet de changes au premier semestre, a prévenu cette fois qu‘ils étaient devenus “exigeants”.

“La révision à la baisse des anticipations de croissance est assez générale, mis à part les Etats-Unis et l‘Inde”, a déclaré le directeur financier de Legrand, Antoine Burel. “Au troisième trimestre, nous avons rencontré dans les nouvelles économies une situation plus contrastée qu‘au premier semestre.”

A 10h15, le titre perd 4% à 40,375 euros, dans des volumes importants représentant déjà 71% de ceux réalisés ces trois derniers mois en moyenne par le titre sur Euronext. Il s‘inscrit comme la deuxième plus forte baisse de l‘indice CAC 40 (-0,6% et 18% des volumes moyens sur 90 jours).

“L‘action réagit négativement à la détérioration séquentielle de l‘activité observée (...) et à la performance décevante sur la marge”, commente la Société générale dans une note.

Sur neuf mois, Legrand a réalisé un chiffre d‘affaires de 3,32 milliards d‘euros, en hausse de 3,9% et en légère progression de 0,8% en données organiques (à structure et taux de change constants).

Mais sur le seul troisième trimestre, il a accusé une baisse organique de 0,3%, contre +2,2% chez le distributeur de matériel électrique Rexel et +4,2% dans l‘activité Building & Partner du concurrent Schneider Electric. et

Le ralentissement au troisième trimestre de la croissance en Turquie, et le recul de l‘activité en Russie, deux pays de la zone Europe de Legrand, conjugué à la décélération observée en Chine, signifient que ces pays ont moins compensé qu‘auparavant la faiblesse des marchés au Moyen-Orient et en Amérique latine. En France, l‘activité reste en baisse, même si le retrait enregistré dans la construction neuve a été atténué par la demande en rénovation et en systèmes d‘aide à l‘autonomie.

Le groupe a prévenu que le quatrième trimestre serait affecté par un effet de base défavorable. Au-delà, le PDG Gilles Schnepp a répondu aux analystes qu‘il était trop tôt pour évoquer les perspectives d‘activité pour 2015.

Legrand vise désormais la borne basse de ses objectifs 2014, à savoir une croissance organique nulle - il l‘attendait jusqu‘ici entre 0% et +3% - et une marge opérationnelle ajustée avant acquisitions d‘environ 19,8%, stable par rapport au comparatif de 2013. Le groupe tablait jusqu‘à présent sur une marge comprise entre 19,8% et 20,2%.

Le résultat opérationnel ajusté a baissé de 1% à 663,2 millions d‘euros sur neuf mois, donnant une marge avant acquisitions de 20,2%, stable par rapport à la période identique de 2013 grâce aux gains de productivité réalisés par Legrand.

* Le communiqué :

bit.ly/1qqOGI9

* La présentation :

bit.ly/10Xw4Kb (Avec Natalie Huet et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below