May 26, 2014 / 11:14 AM / in 6 years

L'accord Areva-Niger suspendra le projet d'Imouraren-sources

NIAMEY, 26 mai (Reuters) - Areva va suspendre le projet de mise en exploitation du gisement d’uranium nigérien d’Imouraren en attendant la remontée des cours, prévoit le nouvel accord de production entre le groupe français et le Niger selon plusieurs sources au ministère des Mines.

L’accord, qui devait être signé dans la journée à Niamey, placera pour la première fois les deux coentreprises nigériennes d’Areva, Cominak et Somair, dans le cadre de la loi minière de 2006, ce qui se traduira par une réduction des avantages fiscaux et une augmentation des redevances, susceptibles d’atteindre 12%.

La mine d’Imouraren, censée doubler la production d’uranium du Niger, devait entrer en production à la fin de l’an prochain, une échéance déjà plusieurs fois reportée pour des raisons de sécurité dans le nord du Niger.

Le nouvel accord prévoit aussi qu’Areva investira 90 millions d’euros dans la rénovation de la route conduisant aux mines d’Arlit et 15 millions supplémentaires dans des projets agricoles et la construction d’un nouveau siège des sociétés minières à Niamey, ont précisé les sources. (Abdoulaye Massalaki et Daniel Flynn,; Marc Angrand pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below