May 22, 2014 / 7:48 AM / 5 years ago

Europe/PMI-La croissance est restée solide en mai en zone euro

(Actualisé avec données de la zone euro)

PARIS/LONDRES/BERLIN, 22 mai (Reuters) - Principaux résultats préliminaires des enquêtes Markit auprès des directeurs d’achat en France, en Allemagne et en zone euro, publiés lundi.

* ZONE EURO - UNE CROISSANCE QUI DÉCÉLÈRE UN PEU MAIS RESTE SOLIDE

LONDRES - La croissance du secteur privé est restée forte en mai, quoique en très légère décélération mais des baisses de prix radicales ont permis de limiter ce fléchissement.

L’indice Markit des directeurs d’achats (PMI) composite, qui suit les évolutions à la fois de l’industrie et des services, ressort à 53,9 contre 54,0 en avril, ce qui est conforme au consensus.

L’indice des services a atteint un pic de près de trois ans de 53,5 contre 53,1 en avril et 53,0 attendu.

L’indice manufacturier a reculé à 52,5 contre 53,4 et un consensus de 53,2.

“Cela ne change en rien l’image d’une zone euro ayant l’une de ses meilleures poussées de croissance des trois dernières année. Elle est généralisée, à l’exception de la France”, dit Rob Dobson, économiste de Markit.

* ALLEMAGNE - LE SECTEUR PRIVÉ S’ASSURE UNE CROISSANCE STABLE

BERLIN - Le secteur privé a poursuivi sa croissance en mai, sans qu’elle accélère, ce qui laisse penser que la première économie européenne aura encore connu une croissance au deuxième trimestre.

L’indice Markit des directeurs d’achats (PMI) composite, qui suit les évolutions à la fois de l’industrie et des services, ressort à 56,1 en version flash en mai, identique à la version définitive de l’indice d’avril.

C’est le 13e mois d’affilée que cet indice est au-dessus de la barre des 50 qui délimite croissance et contraction économiques.

Le sous-indice composite de l’emploi s’inscrit à 53,0, au plus haut depuis la fin 2011, contre 51,9 en avril.

L’indice des services est à un pic de 35 mois de 56,4 contre 54,7 en avril (consensus: 54,5), tandis que l’indice manufacturier recule à 52,9 contre 54,1 (consensus: 54,0).

L’Allemagne a eu une croissance de 0,8% au premier trimestre, la plus forte en trois ans. Rob Dobson, économiste de Markit, pense que la croissance diminuera peut-être légèrement, autour de 0,7% au deuxième trimestre.

Berlin table sur 1,8% de croissance en 2014 et de 2,0% en 2015.

* FRANCE - RECHUTE DE L’ACTIVITÉ DANS LE SECTEUR PRIVÉ

PARIS - La reprise dans le secteur privé a subi un coup d’arrêt en mai, l’activité renouant avec la contraction après deux mois de croissance, selon les premières estimations “flash” des indices Markit des directeurs d’achats publiés jeudi.

L’indice du secteur manufacturier est ainsi retombé à 49,3, contre 51,2 en avril, la barre des 50 séparant croissance et contraction de l’activité.

Celui du secteur des services est lui aussi repassé sous 50, à 49,2 contre 50,4 en avril.

Les deux sont ressortis nettement sous les attentes des économistes interrogés par Reuters, qui anticipaient en moyenne 51,0 pour le premier et 50,2 pour le second.

En conséquence, l’indice PMI composite, qui combine l’industrie et les services, s’est inscrit à 49,3 contre 50,6 en avril.

Les entreprises interrogées par Markit signalent une baisse du volume des commandes reçues pour le deuxième mois consécutif ainsi qu’un recul, et ce pour la première fois depuis cinq mois, des nouvelles commandes à l’export.

Voir aussi :

* Communiqué de Markit : here

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below