August 29, 2012 / 6:03 PM / 7 years ago

LEAD 2-L'aéroport rouvert à Amsterdam après deux incidents

(Actualisé avec retrait d’une bombe de la Seconde Guerre mondiale, détails)

AMSTERDAM, 29 août (Reuters) - L’aéroport d’Amsterdam-Schipol, l’un des pôles de transport européens les plus fréquentés, a rouvert ses pistes et ses terminaux mercredi après-midi après le retrait d’une bombe de la Seconde Guerre mondiale trouvée sur le site et une fausse alerte au détournement d’avion.

Les autorités ont fermé certaines parties de l’aéroport après la découverte d’une bombe allemande non explosée enfouie dans le sol à proximité du terminal C, qui gère les vols vers la plupart des principales destinations européennes.

Quelques vols à destination de l’Europe ont été annulés tandis que plusieurs dizaines d’autres ont été retardés mercredi matin. Selon le site de Schipol, les vols de la compagnie aérienne KLM, qui appartient au groupe franco-néerlandais Air France-KLM, ont été affectés par la fermeture des pistes et terminaux de l’aéroport.

L’explosif de 500 kg, découvert à l’occasion de travaux, a été retiré afin de pouvoir être désamorcé en toute sécurité, a précisé un porte-parole de l’aéroport.

Quelques heures après la découverte de la bombe, une perte de contact radio entre le pilote d’un avion de la compagnie espagnole Vueling et la tour de contrôle de l’aéroport d’Amsterdam-Schipol a déclenché une fausse alerte au détournement d’avion.

L’appareil de Vueling, parti de Malaga (Espagne) avec environ 180 passagers à bord, a perdu le contact radio avec la tour de contrôle, a précisé à Reuters un porte-parole de la gendarmerie.

Le ministère de la Défense néerlandais, qui redoutait la présence d’un pirate de l’air à bord de l’avion, a fait décoller deux chasseurs F-16 pour intercepter l’appareil.

“Le décollage d’urgence de chasseurs faisait partie d’une procédure d’urgence classique après que l’avion n’eut pas réussi à communiquer”, a indiqué un responsable de l’Otan.

Le Centre des opérations aériennes combinées de l’Otan (Caoc) a averti l’armée néerlandaise après avoir été alerté par les contrôleurs aériens de la perte de communication radio avec l’appareil.

L’avion de ligne s’est ensuite posé sur le tarmac de l’aéroport d’Amsterdam-Schipol où il a été immédiatement encerclé par les services de sécurité tandis qu’un négociateur était envoyé pour parler avec l’équipage.

“Après la discussion entre le négociateur et le pilote, nous étions certains qu’il n’y avait pas de pirates de l’air à bord de l’avion”, a précisé le porte-parole de la gendarmerie, Martijn Peelen.

Les passagers ont été confinés à bord pendant quatre heures, le temps que la police procède aux vérifications, mais ils ont ensuite pu débarquer et monter dans des autobus.

L’aéroport de Schipol, qui appartient à l’Etat néerlandais, aux villes d’Amsterdam et Rotterdam ainsi qu’au français Aéroports de Paris, était un aéroport militaire pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est le cinquième aéroport européen en terme de fréquentation et a vu transiter environ 45 millions de passagers en 2010. (Ivana Sekularac et Gilbert Krejger, avec Robert Hetz à Madrid; Jean-Loup Fiévet, Jean-Philippe Lefief, Henri-Pierre André et Juliette Rabat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below