July 8, 2012 / 5:04 PM / 7 years ago

SALON-Airbus espère enfin une nouvelle commande de l'A350-1000

FARNBOROUGH, Grande-Bretagne, 8 juillet (Reuters) - Airbus espère enfin décrocher une nouvelle commande pour l’A350-1000, la plus grande des trois versions de son futur long courrier, lors du salon aéronautique de Farnborough, Cathay Pacific étant pressentie pour rompre avec un hiatus de trois ans, selon des sources sectorielles.

La compagnie de Hong Kong, déjà engagée sur 36 A350-900, pourrait commander des A350-1000 ou convertir une partie de ses commandes existantes ou bien faire les deux, selon ces sources.

Airbus et Cathay Pacific se sont refusés à tout commentaire.

L’avionneur européen fait valoir que le futur avion en matériaux composites, pouvant transporter 350 passagers, sera nettement plus efficace que le 777 de Boeing. Mais Airbus n’a pour l’instant pas réussi à entamer la domination de son concurrent sur ce segment lucratif du marché.

Airbus construit le premier avion test A350-900 - la version intermédiaire. Il affiche pour l’instant 548 commandes sur les trois versions, dont seulement 62 pour l’A350-100.

Certaines compagnies du Moyen-Orient ont émis des critiques sur l’A350-1000, incitant Airbus et le motoriste Rolls-Royce à renforcer le conception du moteur et à relancer l’appareil lors du salon du Bourget l’an passé.

Boeing teste une version plus efficace de 407 sièges du 777, son avion le plus rentable, avec de nouveaux moteurs, afin de conserver son avance sur l’A350-1000 dont le fuselage est plus léger.

La famille A350 chercher également à concurrencer le 787 Dreamliner de Boeing.

Sur l’entrée de gamme des gros porteurs long courriers, c’est l’inverse qui se produit : Airbus prolonge la vie de l’A330, dont le succès commercial ne se dément pas, tandis que Boeing se prépare à riposter avec un éventuel appareil de nouvelle génération baptisé 787-10.

Une éventuelle commande des Philippines pour des A330 pourrait permettre à Airbus de réaliser un meilleur salon de Farnborough que prévu.

Boeing s’attend à prendre sa revanche sur l’avalanche de commandes d’Airbus au Bourget l’an passé, grâce au 737MAX, la version remotorisée de son monocouloir moyen courrier, mais l’avionneur européen a coutume de créer la surprise lors des salons.

Airbus et Boeing contrôlent la plus gros partie du marché des monocouloirs et l’intégralité de celui des gros porteurs.

En incluant les autres constructeurs, les ventes mondiales d’avions sont évaluées à quelque 100 milliards de dollars par an. (Tim Hepher, Cyril Altmeyer pour le service français, édité par Nicolas Delame)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below