January 19, 2012 / 10:28 AM / 7 years ago

Grèce-Progrès nécessaires dans les discussions avec le privé-sces

LONDRES/ATHÈNES, 19 janvier (Reuters) - Les discussions sur l’échange de dette grecque se poursuivent mais de nombreux progrès doivent encore être réalisés avant qu’un accord entre Athènes et ses créanciers privés soit trouvé, ont déclaré jeudi trois sources proches des négociations.

La Grèce et ses bailleurs de fonds internationaux ont proposé que les nouvelles obligations aient un coupon légèrement supérieur à 3,5%, mais les créanciers ont rejeté cette offre, la jugeant trop faible, a dit une des sources.

Le secteur privé cherche à obtenir un coupon d’au moins 4%, a-t-elle précisé.

La Grèce et ses créanciers ont repris mercredi leurs pourparlers en vue d’un accord censé évité le défaut de paiement lorsqu’elle devra rembourser 14,5 milliards d’euros d’emprunts obligataires arrivant à échéance à la fin du mois de mars.

La “troïka” des bailleurs de fonds (Fonds monétaire international, Banque centrale européenne et Union européenne) ont prévenu qu’aucune aide supplémentaire ne serait mise en oeuvre sans un tel accord. (Sophie Sassard et Dina Kyriakidou, Jean Décotte pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below