January 9, 2012 / 12:17 PM / 7 years ago

Revue à la baisse probable d'un projet nucléaire en Rép. tchèque

PRAGUE, 9 janvier (Reuters) - Le fournisseur tchèque d’électricité CEZ va vraisemblablement revoir à la baisse un projet d’appel d’offres portant sur l’agrandissement de la centrale nucléaire de Temelin en raison de l’adoption d’une nouvelle législation encadrant les marchés publics.

Un porte-parole du groupe a déclaré que CEZ allait sans doute renoncer à l’exercice d’une option qui lui aurait permis de construire trois réacteurs en plus des deux déjà prévus.

Cette décision réduirait considérablement la valeur potentielle du contrat qui sera conclu avec les groupes intéressés par l’extension de la centrale de Temelin, le français Areva, Westinghouse, filiale de Toshiba , et un consortium formé par le groupe tchèque Skoda JS et le russe Atomstroyexport.

“L’appel d’offres public est pour deux plus trois, mais bien sûr, avec le changement de législation, il est difficile d’imaginer que cette option puisse être exercée”, a déclaré le porte-parole.

La nouvelle législation des marchés publics limite à 30% du volume de travaux supplémentaires pouvant être effectués par le biais d’options, ce qui exclut la construction de trois nouveaux réacteurs en plus des deux prévus. (Jan Korselt, Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below