November 8, 2011 / 4:10 PM / in 8 years

L'opposition italienne réclame la démission de Berlusconi

ROME, 8 novembre (Reuters) - L’opposition italienne a réclamé mardi la démission de Silvio Berlusconi après la perte par le président du Conseil de sa majorité absolue à la Chambre des députés.

Le centre gauche s’est abstenu comme il l’avait promis, afin de tester la fidélité des partisans de Berlusconi sans pour autant empêcher la ratification des comptes publics 2010. Ceux-ci ont été validés par 308 voix sur 630. Huit voix ont donc manqué pour atteindre la majorité absolue de 316 élus.

“Ce vote atteste, sur un sujet en prise directe avec la capacité à gouverner le pays, que le gouvernement n’a plus la majorité”, a déclaré le chef de file du Parti démocrate, Pier Luigi Bersani.

Il a demandé à Silvio Berlusconi de “prendre acte de la situation en démissionnant ou en confiant au chef de l’Etat la recherche d’une solution pour affronter l’urgence”.

“Tout le monde sait que l’Italie court le risque de ne plus avoir accès aux marchés financiers dans les prochains jours. Nous avons un problème de crédibilité de gouvernement”, a ajouté le secrétaire du principal parti d’opposition.

Après le vote, Berlusconi a quitté l’hémicycle, la mine sombre, et s’est réuni avec le chef de file de la Ligue du Nord Umberto Bossi, et quatre ministres, dont celui de l’Economie Giulio Tremonti. (Roberto Landucci, Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below