for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Intel obtient l’accord des autorités US pour continuer à fournir Huawei

Intel Corp a obtenu l’accord des autorités américaines pour continuer à fournir certains produits, dont des puces et des semi-conducteurs, à Huawei Technologies, a annoncé mardi un porte-parole de la société. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

SHANGHAI (Reuters) - Intel Corp a obtenu l’accord des autorités américaines pour continuer à fournir certains produits, dont des puces et des semi-conducteurs, à Huawei Technologies, a annoncé mardi un porte-parole de la société.

Depuis le 15 septembre, de nouvelles restrictions empêchent les entreprises américaines de traiter librement avec Huawei.

Le fabricant sud-coréen de semi-conducteurs SK Hynix a également sollicité une licence des États-Unis pour pouvoir vendre certains composants à Huawei, mais elle n’a pas été approuvée, selon une source proche du dossier.

SK Hynix s’est refusé à tout commentaire.

Toujours selon cette même source, qui s’exprimait sous le sceau de l’anonymat, comme les entreprises non américaines ont peu de chances d’obtenir l’autorisation des États-Unis, elles réfléchissent à des façons d’augmenter leurs ventes auprès de leurs autres clients.

Alors que leurs relations avec la Chine sont au plus bas, les États -Unis poussent les gouvernements du monde entier à évincer Huawei, arguant que le géant chinois des télécommunications transmettrait des données confidentielles au gouvernement chinois à des fins d’espionnage.

Huawei, fondée par l’ancien officier de l’armée chinoise Ren Zhengfei en 1987, nie tout espionnage pour le compte de Pékin et affirme que les États-Unis tentent de ternir sa réputation à cause du retards pris dans le développement de la 5G par les entreprises européennes et américaines.

Josh Horwitz, version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up