for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris et en Europe où les contrats à terme indiquent une ouverture dans le désordre :

Vivendi est à suivre vendredi à la Bourse de Paris. Le group français pourrait introduire en Bourse Universal Music Group (UMG), son joyau, avant 2023 si les conditions le permettent, a déclaré jeudi le président du directoire du groupe français, Arnaud de Puyfontaine, à l'occasion de la publication de ses résultats semestriels, qui ont témoigné de la résistance du label musical. Globalement, le groupe a vu son chiffre d'affaires reculer de 2% en données constantes à 7,58 milliards d'euros tandis que son bénéfice d'exploitation (Ebita) a baissé de 3,8% à 735 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

* BNP PARIBAS a dégagé au deuxième trimestre des résultats supérieurs aux attentes à la faveur d’un retour à meilleure fortune dans ses activités de marché et grâce à des provisions pour mauvaises créances en deçà des anticipations.

* VINCI a prévenu vendredi que ses résultats seraient en baisse “significative” en 2020, le groupe de BTP et de concessions aéroportuaires et autoroutières ayant été frappé de plein fouet par la crise du coronavirus et les mesures de confinement prises pour endiguer l’épidémie.

* ESSILORLUXOTTICA a vu son bénéfice quasiment réduit à néant au premier semestre en raison des confinements mis en place pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus à travers le monde et le géant franco-italien de l’optique et des lunettes juge la situation encore trop incertaine pour définir de nouveaux objectifs annuels.

* L’ORÉAL a annoncé jeudi soir un recul plus marqué que prévu de son activité au deuxième trimestre, même si le numéro un mondial des cosmétiques est parvenu à contenir l’érosion de ses marges en dépit de la fermeture des magasins au plus fort de la pandémie du coronavirus.

* VIVENDI pourrait introduire en Bourse Universal Music Group (UMG), son joyau, avant 2023 si les conditions le permettent, a déclaré jeudi le président du directoire du groupe français, Arnaud de Puyfontaine, à l’occasion de la publication de ses résultats semestriels, qui ont témoigné de la résistance du label musical. Globalement, le groupe a vu son chiffre d’affaires reculer de 2% en données constantes à 7,58 milliards d’euros tandis que son bénéfice d’exploitation (Ebita) a baissé de 3,8% à 735 millions d’euros.

* ALTICE EUROPE a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice d’exploitation supérieur aux attentes, le groupe de télécoms étant parvenu à contenir l’impact de la crise liée au nouveau coronavirus sur ses ventes et ses profits en recrutant de nouveaux abonnés.

* AIR FRANCE-KLM, qui publiait jeudi ses résultats pour le deuxième trimestre, fait état d’un chiffre d’affaires en baisse de 83%, à 1,182 milliard d’euros, frappé de plein fouet par les effets de la pandémie de coronavirus. Par ailleurs, KLM, la filiale néerlandaise, va supprimer 1.500 postes pour faire face aux conséquences économiques sur son activité de la pandémie de COVID-19.

* Le gestionnaire d’actifs AMUNDI a fait état vendredi d’une amélioration sur le front de la collecte d’encours au deuxième trimestre après les fortes sorties de capitaux sur les trois premiers mois de l’année sur fond de crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

Par ailleurs, Amundi et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE ont annoncé jeudi avoir signé un nouvel accord de distribution dans la gestion d’actifs et les services titres pour une durée de cinq ans.

* LEGRAND a dit miser vendredi sur une amélioration séquentielle de son chiffre d’affaires sur le second semestre 2020 par rapport au deuxième trimestre durement touché par la crise du coronavirus.

* ENGIE a annoncé vendredi une revue stratégique d’une partie de ses activités de services, ainsi qu’un nouveau programme de cessions et une accélération de ses investissements dans les renouvelables et les infrastructures, après avoir vu ses résultats semestriels plonger sous l’effet du coronavirus.

* Le PDG d’ALSTOM, Henri Poupart-Lafarge, a affiché vendredi sa confiance avant la décision des autorités européennes de la concurrence sur l’offre du groupe français sur la division ferroviaire du canadien Bombardier, attendue dans la journée.

* EDF - La commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé jeudi qu’elle sanctionnait EDF et son ancien président-directeur général Henri Proglio pour diffusion d’une fausse information concernant le projet de construction d’une centrale nucléaire à Hinkley Point, au Royaume-Uni.

* LAGARDÈRE a publié jeudi une perte nette part du groupe de 481 millions d’euros au S1 contre un bénéfice net part du groupe de 52 millions d’euros il y a un an. Le groupe a dit évoluer dans un environnement incertain pour le S2 2020, dans un contexte de poursuite de la contagion de la pandémie de COVID-19. Il étudie par ailleurs l’opportunité d’une offre de rachat sur Simon & Schuster, maison d’édition de l’auteur à succès Stephen King, pour grandir encore dans un secteur de l’édition qui a plutôt résisté à la crise provoquée par le coronavirus.

* SAINT-GOBAIN a fait état d’un chiffre d’affaires et d’un Ebitda en baisse au premier semestre, à respectivement 17,76 milliards d’euros et 1,64 milliard d’euros et a constaté une reprise de la croissance des ventes et du résultats d’exploitation en juin.

* EUTELSAT a publié un chiffre d’affaires annuel des activités opérationnelles de 1,276 milliard d’euros et vise un CA compris entre 1,18 et 1,22 milliard d’euros pour l’exercice 2020/21.

* DBV TECHNOLOGIES a creusé ses pertes au premier semestre à 86,5 millions d’euros contre une perte de 79,8 millions d’euros il y a un an.

* KORIAN a annoncé jeudi une marge en baisse de 250 pdb au S1 et une croissance organique de 1%. Le groupe a annoncé qu’il donnerait ses objectifs de CA et de marge pour l’année lors de la publication des résultats du T3.

* WENDEL a publié jeudi un CA consolidé de 3,593 milliards d’euros, en baisse de 10,2% et une perte nette consolidée de 279,3 millions d’euros et de 203,7 millions d’euros en part du groupe. Le dividende est maintenu à 2,8 euros par action, comme l’an dernier.

* TECHNICOLOR a publié jeudi un Ebitda ajusté de 53 millions d’euros, en baisse de 49% à taux constants, impacté par la baisse des volumes d’activité.

* IAG, la maison mère de British Airways, a annoncé une perte d’exploitation de 1,365 milliard d’euros au deuxième trimestre, un chiffre en ligne avec les attentes, et prévoit de lever 2,75 milliards d’euros dans le cadre d’une augmentation de capital pour renforcer ses finances mises à mal par la pandémie.

* LONDON STOCK EXCHANGE a annoncé vendredi envisager la cession d’une partie ou de la totalité de la Bourse de Milan pour obtenir les autorisations nécessaires à son projet de rachat de Refinitiv pour 27 milliards de dollars (24 milliards d’euros).

* SWISS RE a confirmé avoir accusé une perte de 1,1 milliard de dollar au premier semestre et a provisionné 2,5 milliards de dollars face à la crise sanitaire.

* NOKIA a fait état vendredi d’une progression inattendue de bénéfice trimestriel en dépit de la crise sanitaire.

* GLENCORE a fait état vendredi d’une baisse de 11% de la production de cuivre au premier semestre.

* CAIXABANK a annoncé une hausse de 30% de son bénéfice net sur un an grâce à la baisse des coûts de restructuration et ce malgré les provisions de 755 millions d’euros destinées à compenser l’impact négatif de la pandémie.

* PROSIEBENSAT.1 MEDIA a accusé une perte nette au deuxième trimestre en raison de la baisse des revenus publicitaires mais le groupe de médias allemand a constaté des premiers signes de reprise au mois de juillet. Le titre prend 2,5% en avant-Bourse.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up