July 27, 2020 / 11:41 AM / 14 days ago

GESTION-Les banques devraient résister à la crise du coronavirus-Aviva

PARIS, 27 juillet (Reuters) - Les banques seront probablement en mesure de résister aux conséquences économiques de la pandémie de coronavirus malgré les tensions que subissent les actifs qu’elles émettent et les risques de défauts qui pèsent sur leurs prêts, dit-on chez Aviva Investors.

“Depuis le début de la crise du COVID-19, les craintes que la récession économique affecte la rentabilité des banques ont entraîné une forte baisse du prix des actions et des obligations émises par les entreprises de ce secteur”, écrivent Oliver Judd et Jaime Ramos Martin, respectivement co-responsable de la recherche crédit et gérant d’actions mondiales pour la société de gestion, dans une note publiée lundi.

Les marchés financiers semblent pourtant convaincus que les banques pourront résister à la récession, notamment grâce aux mesures prises par les autorités de tutelle après la crise de 2007-2009 afin qu’elles renforcent leurs fonds propres, ajoutent-ils.

Un autre motif d’optimisme provient de la réponse des autorités qui a été non seulement massive mais quasi immédiate, alors qu’elle avait mis un an à se mettre en place après les faillites de Northern Rock et Lehman Brothers, lit-on dans la note.

“Il est très difficile de faire des prévisions économiques en raison des incertitudes mais aujourd’hui, nous ne croyons pas au risque d’une nouvelle crise bancaire”, fait valoir Olivier Judd.

“Malgré des montants très élevés (et supérieurs aux anticipations des marchés), les provisions des banques au premier trimestre se sont révélées absorbables. Dans leur grande majorité, les banques restent rentables.”

La suite dépendra largement de la capacité des États à poursuivre leurs politiques de soutien budgétaire et de l’évolution de la crise sanitaire, tempère Jaime Ramos Martin.

Les auteurs de la note invitent les investisseurs à ne pas trop se baser sur les résultats trimestriels et à privilégier les banques présentant des modèles économiques et des fonds propres solides.

Certains actifs bancaires, notamment la dette subordonnée, offrent des perspectives d’investissement intéressantes, estiment les experts de la filiale de gestion d’actifs de la banque britannique.

“En mars, les spreads de ces titres se sont nettement élargis par rapport aux emprunts d’État”, rappelle Olivier Judd. “Ils se sont certes nettement resserrés depuis mais des opportunités d’arbitrage intéressantes subsistent.” (Patrick Vignal, édité par Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below