for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Les Pays-Bas exigent toujours de conditionner l'aide de l'UE à des réformes, dit Rutte

Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte (photo), a déclaré vendredi qu'il n'était "pas optimiste" quant à la possibilité d'un accord sur le plan de relance économique de l'Union européenne à l'occasion du sommet de Bruxelles. /Photo prise le 17 juillet 2020/REUTERS/Francisco Seco

BRUXELLES (Reuters) - Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a déclaré vendredi qu’il n’était “pas optimiste” quant à la possibilité d’un accord sur le plan de relance économique de l’Union européenne à l’occasion du sommet de Bruxelles.

“Je ne suis pas optimiste mais on ne sait jamais”, a-t-il dit à la chaîne de télévision NOS à son arrivée à ce sommet consacré au futur budget de l’UE et à un plan de relance de 750 milliards d’euros face à la crise du coronavirus.

Les Pays-Bas réclament que les Etats membres bénéficiant des fonds de ce plan de relance acceptent en échange de réformer leur marché du travail et leur système de retraite, entre autres.

Ils ont pris la tête d’un groupe de pays opposés à tout transfert de fonds ou prêt sans strictes conditions.

Anthony Deutsch et Toby Sterling; version française Bertrand Boucey, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up