April 24, 2020 / 8:58 AM / a month ago

3 QUESTIONS À-L'Europe reste à la traîne dans sa réponse à la crise-Saxo Bank

PARIS, 24 avril (Reuters) - Avec un paquet de mesures de soutien validé sans surprise mais peu d’avancés concernant le plan de relance pour la période de reconstruction, le sommet européen de jeudi a confirmé que l’Union européenne restait très en retard sur les Etats-Unis dans sa réponse à la crise du coronavirus, dit à Reuters Christopher Dembik, responsable de l’analyse macroéconomique chez Saxo Bank.

1/ - L’Europe reste-t-elle à la traîne, notamment des Etats-Unis, dans les réponses budgétaires qu’elle apporte afin de protéger son économie et de poser les bases d’un rebond ?

Christopher Dembik - “C’est indéniable parce que les Etats-Unis ont déjà débloqué 2.2000 milliards de dollars et que le Congrès planche sur un plan d’ampleur similaire pour la période de reconstruction.

“Force est de constater qu’au niveau de l’ampleur des chiffres mais aussi de la vitesse de réaction, l’Europe est très en retard.

“Il faudra en outre surveiller dans le plan européen, lorsqu’il sera dévoilé, non seulement quel en sera le mécanisme de fonctionnement mais également quel sera réellement le montant mis sur la table puisque l’Union européenne a la mauvaise habitude, très souvent, de rediriger des dépenses qui étaient déjà prévues.”

2/ - Le manque de réactivité des dirigeants européens s’explique-t-il par le fait qu’ils savent que la Banque centrale européenne (BCE) fait le nécessaire pour éviter une crise de la dette souveraine ?

Christopher Dembik - “Effectivement, c’est l’un des aspects négatifs d’une intervention aussi massive de la BCE. Si l’on n’avait pas une banque centrale aussi active et dont on peut penser qu’elle va augmenter très nettement les montants mis sur la table pour le programme actuel de rachats d’actifs, vous auriez sans doute une réaction politique et budgétaire beaucoup plus rapide.

“Le risque d’une crise de la dette souveraine est proche de zéro, ce qui fait qu’il n’y a pas de nécessité d’agir promptement au niveau budgétaire et que c’est un peu le chacun pour soi qui domine.”

3/ - La BCE pourrait-elle annoncer dès la semaine prochaine qu’elle augmente le montant de ses rachats d’actifs ?

- Christopher Dembik - “Pour la BCE, en principe, cela ne devrait pas intervenir la semaine prochaine, sauf si l’on avait d’ici là des tensions sur la dette souveraine qui devenaient majeures. Ces tensions existent puisque l’on a vu une hausse de 38 points de base en quelques jours sur le “spread” Italie-Allemagne mais nous ne sommes pas entrés dans un phénomène de panique.

“En revanche, d’ici à la fin du mois de mai, je pense que l’on peut avoir une hausse du montant des rachats d’actifs puisque vous allez avoir plusieurs échéances, notamment Moody’s qui va revoir le 10 mai sa note de la dette souveraine italienne. Et le 6 mai, on en saura plus sur le plan de relance européen, en sachant que les négociations perdureront.”

Voir aussi :

Coronavirus-Accord européen sur le principe d’un plan de relance, pas sur les détails

Coronavirus-Le Congrès US adopte un nouveau plan de soutien

Propos recueillis par Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below