for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

USA: Dix ans de créations d'emplois effacés en 5 semaines

WASHINGTON (Reuters) - Plus de 26 millions d’Américains se sont inscrits au chômage ces cinq dernières semaines, montrent les statistiques officielles publiées jeudi, un nombre sans précédent qui confirme que la première économie mondiale, ébranlée par les retombées de l’épidémie de coronavirus, a supprimé en à peine plus d’un mois la totalité des postes créés en près de dix ans.

Plus de 26 millions d'Américains se sont inscrits au chômage ces cinq dernières semaines, montrent les statistiques officielles publiées jeudi, un nombre sans précédent qui confirme que la première économie mondiale, ébranlée par les retombées de l'épidémie de coronavirus, a supprimé en à peine plus d'un mois la totalité des postes créés en près de dix ans. /Photo prise le 21 avril 2020/REUTERS/Tom Brenner

Le département du Travail a fait état de 4,427 millions de demandes d’allocations chômage sur la semaine au 18 avril après 5,237 millions la semaine précédente.

Les économistes attendaient en moyenne 4,2 millions d’inscriptions après 5,25 millions annoncées initialement pour la semaine précédente. Leurs estimations s’échelonnaient entre 3,0 et 5,5 millions.

Les quelque 26 millions d’inscriptions enregistrées en cinq semaines représentent près de 16% de la population active du pays. Or l’économie américaine avait créé 22 millions de postes entre septembre 2010 et février dernier, la plus longue période d’expansion de l’emploi de son histoire.

Si les inscriptions restent très élevées, elles ralentissent cependant pour la troisième semaine consécutive, ce qui permet d’espérer que le pire est déjà passé. Elles avaient culminé à 6,867 millions sur la semaine au 28 mars.

Les chiffres du marché du travail s’ajoutent néanmoins à une série d’indicateurs suggérant une brutale contraction de l’activité dans le pays en raison des mesures de confinement prises par la plupart des Etats pour tenter de freiner l’épidémie de coronavirus.

Elles devraient conforter le président Donald Trump dans son désir de voir assouplies dès que possibles les mesures de distanciation sociale afin de permettre une “réouverture” de l’économie qu’il appelle de ses voeux depuis déjà plusieurs semaines.

“L’économie américaine subit une saignée d’emplois d’une ampleur et d’un rythme jamais observés auparavant”, commente Scott Anderson, chef économiste de Bank of the West. “C’est comparable à une catastrophe naturelle d’échelle nationale.”

Les chiffres hebdomadaires publiés jeudi correspondent à la période durant laquelle a été menée l’enquête du département du Travail qui servira de base au rapport mensuel sur l’emploi d’avril. Les économistes tablent pour l’instant sur 25 millions de suppressions de postes sur le mois après 701.000 annoncées pour mars. Ce dernier chiffre est le plus mauvais enregistré depuis 11 ans.

La moyenne mobile sur quatre semaines des inscriptions s’établit en hausse à 5,79 millions contre 5,51 millions (révisé) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s’est élevé à 15,976 millions lors de la semaine au 11 avril (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 11,912 millions la semaine précédente.

Lucia Mutikani, version française Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up