for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Accor va accueillir des malades du coronavirus dans ses hôtels

Le groupe hôtelier Accor a annoncé jeudi qu'il accueillerait dès ce soir des personnes contaminées par le coronavirus, asymptomatiques ou faiblement malades, dans certains de ses hôtels situés en Ile-de-France. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Le groupe hôtelier Accor a annoncé jeudi qu’il accueillerait dès ce soir des personnes contaminées par le coronavirus, asymptomatiques ou faiblement malades, dans certains de ses hôtels situés en Ile-de-France.

“Hier soir, l’AP-HP a décidé avec des collectivités territoriales, (...) de lancer trois pilotes dès aujourd’hui sur l’Ile-de-France (Aubervilliers, Bichat, Pitié Salpêtrière). Il nous a été demandé si on pouvait mettre déjà des hôtels à disposition dès ce soir pour accueillir des personnes qui sont porteuses du virus de manière asymptomatiques ou faibles mais qui sont contaminantes. Et donc on va les accueillir ce soir”, a expliqué le PDG du groupe hôtelier, Sébastien Bazin, sur France Inter.

“La seule condition c’est que les propriétaires hôteliers soient d’accord. Entre hier soir [mercredi] 17h et ce matin, on a appelé certains propriétaires. On a déjà aujourd’hui plus de 300 hôtels qui ont dit oui et qui sont volontaires pour accompagner le monde médical”, a-t-il ajouté.

Les mesures sanitaires pour les hôtels concernés seront renforcées afin qu’ils puissent par la suite rouvrir aux clients, a précisé Sébastien Bazin.

“Elles seront renforcée avant, pendant et surtout après parce que ces hôtels sont destinés à ré-ouvrir et donc à ré-accueillir un certain nombre de clients et de touristes et je ne veux pas qu’ils aient la trouille d’aller dans un hôtel qui a rendu service à ceux qui en avaient le plus besoin”, a-t-il déclaré, ajoutant ne pas savoir qui prendrait en charge le financement de ce programme.

“Je n’en sais fichtre rien. Ce n’est pas une raison pour ne pas commencer cette opération”, a-t-il dit.

Matthieu Protard et Blandine Hénault, édité par Gwénaëlle Barzic

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up