for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Toyota: Les syndicats acceptent une reprise très progressive à Onnaing

PARIS (Reuters) - Toyota a annoncé mercredi soir qu’une majorité des syndicats représentés sur son site d’Onnaing (Nord) avaient accepté un redémarrage de l’usine la semaine prochaine, mais selon un calendrier très progressif.

Toyota a annoncé mercredi soir qu'une majorité des syndicats représentés sur son site d'Onnaing (Nord) avaient accepté un redémarrage de l'usine la semaine prochaine, mais selon un calendrier très progressif. /Photo prise le 13 avril 2020/REUTERS/David W Cerny

Le site de production de la petite Yaris essence ou hybride devrait voir son activité reprendre le 21 avril. Il s’agira de la première usine d’assemblage automobile en France à rouvrir ses portes après l’arrêt provoqué mi-mars par l’épidémie de coronavirus.

Le constructeur automobile japonais discutait depuis plusieurs jours avec ses syndicats pour surmonter leurs réticences à voir un site de production redémarrer alors que l’ensemble du pays restera confiné et les concessionnaires de voitures fermés.

“L’objectif de cette reprise sera de former les salariés à un nouvel environnement répondant à un protocole de mesures sanitaires strictes”, a déclaré le groupe dans un communiqué. “Son organisation de redémarrage (...) a été approuvée à une large majorité par les élus du CSE.”

Vendredi, lors d’un premier CSE, la CGT avait voté contre le projet de reprise au motif que celui-ci allait à l’encontre du confinement. Les autres syndicats avaient choisi d’attendre pour se prononcer que la commission santé et sécurité se réunisse, mardi puis mercredi, avant la tenue d’un CSE extraordinaire.

Le redémarrage devrait se faire finalement avec une seule équipe de jour pendant deux semaines, et non plus avec deux équipes comme Toyota le proposait la semaine dernière.

“L’objectif des premiers jours sera pour les salariés de prendre connaissance des mesures sanitaires mises en place, de se former au respect strict de ces mesures et de s’habituer à ce nouvel environnement”, a ajouté le groupe dans son communiqué, soulignant que des améliorations pourront être apportées pendant cette période afin d’instaurer un climat de confiance.

Selon Toyota, 85% des salariés contactés avaient confirmé leur disponibilité pour une reprise la semaine prochaine.

Chez PSA et Renault, les syndicats ont signé ces derniers jours des accords portant notamment sur des mesures sanitaires renforcées en prévision de la reprise du travail dans les usines d’assemblage, mais aucune date n’est encore arrêtée et les consultations vont bon train.

L’usine Toyota d’Onnaing, près de Valenciennes, emploie 4.500 personnes et a produit l’an dernier 225.000 voitures.

Gilles Guillaume, édité par Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up